Les astronautes d’Artemis transporteront des plantes sur la Lune

artemis Lune plantes
Vue d'artiste d'un astronaute Artemis déployant un instrument sur la surface lunaire. Crédits : NASA

La NASA a récemment annoncé les trois premières expériences scientifiques qui seront menées par les astronautes lors de la mission Artemis 3, qui prévoit le retour des humains sur la Lune en 2026. Parmi celles-ci figure LEAF (« Lunar Effects on Agricultural Flora »), une mini-serre lunaire destinée à étudier le comportement des cultures spatiales dans l’environnement lunaire. Cette initiative marque une étape cruciale dans l’exploration spatiale, car elle nous permettra de mieux comprendre les possibilités de cultiver des plantes sur la Lune, non seulement pour la nutrition humaine, mais aussi pour le maintien de la vie dans cet environnement extraterrestre.

L’Homme bientôt de retour sur la Lune

Le programme Artemis de la NASA est une initiative ambitieuse visant à renvoyer des astronautes sur la surface lunaire dans le cadre de missions spatiales habitées. Inspiré par le programme Apollo, Artemis vise à élargir notre compréhension de la Lune, à développer de nouvelles technologies et à préparer le terrain pour des missions spatiales humaines vers Mars et au-delà.

Le nom « Artemis » fait référence à la déesse grecque de la chasse et de la nature sauvage qui symbolise l’exploration, la découverte et le progrès. À travers ce programme, la NASA cherche donc à réaliser des avancées scientifiques et technologiques significatives tout en ouvrant la voie à une présence humaine durable dans l’espace.

La mission Artemis 3 est l’une des étapes cruciales de ce programme. Prévue pour 2026, cette mission sera la première à faire atterrir des astronautes sur la surface lunaire depuis plus d’un demi-siècle, marquant ainsi une nouvelle ère dans l’exploration spatiale.

astronautes artemis 3 Lune géologues
Illustration de deux membres d’équipage travaillant sur la surface lunaire. Crédits : NASA

L’expérience LEAF

Une fois sur place, les objectifs de la mission sont multiples. En plus d’explorer la surface lunaire, les astronautes mèneront des expériences scientifiques. Parmi elles figure l’expérience LEAF, la première du genre à observer la photosynthèse, la croissance et les réponses systémiques au stress des plantes en cas de rayonnement spatial et de gravité partielle. Les données recueillies aideront les scientifiques à évaluer l’efficacité des plantes cultivées sur la Lune et leur potentiel pour soutenir la vie humaine à long terme dans cet environnement hostile.

Notez que bien que LEAF soit une première pour la NASA, la Chine a déjà envoyé des plants de coton sur la face cachée de la Lune lors de sa mission Chang’e 4 en 2019, marquant ainsi le début de l’exploration botanique lunaire.

Outre LEAF, deux autres expériences ont été sélectionnées pour la mission Artemis 3. Il s’agit de la station de surveillance de l’environnement lunaire (LEMS) et de l’analyseur diélectrique lunaire (LDA).

LEMS sera équipé de sismomètres autonomes qui rechercheront les tremblements de lune jusqu’à deux ans après leur déploiement. Cette expérience contribuera à caractériser la structure régionale de la croûte et du manteau lunaire, fournissant ainsi des informations précieuses sur la formation et l’évolution de la Lune.

Quant à LDA, il mesurera la capacité du régolithe lunaire à propager un champ électrique. Cette analyse aidera à mieux comprendre la structure du sous-sol lunaire et à détecter d’éventuels dépôts de glace, ce qui est crucial pour la planification de futures missions habitées.

Ces expériences seront déployées près du pôle sud de la Lune, une région riche en glace d’eau et susceptible d’abriter des avant-postes habités dans le futur. Cependant, le site d’atterrissage final pour la mission Artemis 3 n’a pas encore été annoncé par la NASA.