in

Ceux qui croient en l’astrologie sont-ils vraiment moins intelligents et plus narcissiques ?

Crédits : Alexas_Fotos/Pixabay

À travers une étude, une équipe de psychologues souligne que les personnes qui croient en l’astrologie ont tendance à être moins intelligentes que la norme et plus centrées sur elles-mêmes. Leurs travaux sont publiés dans la revue Personality and Individual Differences.

Bien qu’il n’ait jamais été scientifiquement prouvé que les mouvements des étoiles et leurs positions dans le ciel influencent le comportement humain, l’astrologie gagne en popularité. On ignore encore précisément pourquoi, mais des études antérieures ont déjà suggéré que des sociétés ou des individus soumis à un stress ou une menace pouvaient être plus susceptibles de se tourner vers l’astrologie et d’autres croyances épistémiquement infondées.

Bien qu’embrasser l’astrologie puisse paraître innocent, il est néanmoins possible qu’elle facilite la pensée non critique, favorisant ainsi les préjugés. En outre, nous savons par des travaux antérieurs que la croyance en l’astrologie est en corrélation avec la croyance en plusieurs autres pseudosciences, ainsi qu’aux théories du complot.

Dans le cadre d’une étude récente, trois psychologues de l’Université de Lund ont testé si les traits de personnalité individuels pouvaient prédire de telles croyances épistémiquement infondées.

« Même les étoiles pensent que je suis supérieur »

Pour ce faire, ils ont développé un questionnaire conçu pour identifier les traits de personnalité des Big Five (extraversion, amabilité, ouverture, esprit consciencieux, narcissisme), puis ont ajouté ces questions à une version abrégée de l’évaluation de l’inventaire des croyances en l’astrologie, créée en 2006 par deux chercheurs de l’Université Rovira i Virgili. Enfin, ils ont également ajouté un court test de QI.

Les psychologues ont finalement soumis ce questionnaire à 264 adultes anglophones en ligne, via Facebook. L’analyse des données a été effectuée avec une régression linéaire multiple.

À l’issue de ces analyses, les chercheurs ont découvert que les personnes qui professaient une croyance dans les pouvoirs de l’astrologie avaient tendance à obtenir des résultats supérieurs à la moyenne sur les mesures narcissiques. Dans le même temps, ils avaient également tendance à avoir de mauvais résultats au test de QI. L’étude souligne également que les traits narcissiques sont en corrélation avec la croyance que l’astrologie est soutenue par la science, ce qui conduit à supposer que les narcissiques pourraient généralement être plus résistants aux faits.

D’un autre côté, plus un répondant avait un score élevé dans la partie QI du questionnaire, plus ses chances de croire en l’astrologie étaient faibles.

astrologie narcissiques
Crédits : MiraCosic

Une société de plus en plus individualiste

Dans l’ensemble, et malgré la petitesse de l’échantillon, ces nouveaux résultats suggèrent que quelque chose d’aussi innocent que l’astrologie pourrait à la fois attirer et éventuellement renforcer les différences individuelles.

Le fait que l’astrologie fasse de plus en plus d’adaptes pourrait également être lié aux aspects culturels des millennials (entre 25 et 35 ans) qui peuvent mettre l’accent sur le caractère unique des individus, ce qui pourrait conduire à une vision plus égocentrique du monde, et ainsi se rapporter à des traits narcissiques.

Enfin, d’après les auteurs, le fait que les prédictions astrologiques aient tendance à être formulées de manière positive pourrait également renforcer les sentiments grandioses et donc séduire encore davantage les narcissiques.