in ,

Et si l’ascenseur spatial devenait vraiment une réalité ?

NASA ascenseur spatial
Crédits : NASA / Wikimedia Commons

Bien qu’il existe déjà quelques projets d’ascenseur spatial, l’idée relève encore de la science-fiction. Un ancien ingénieur dans l’aérospatial s’est récemment exprimé sur le sujet. L’expert est certain que ce concept qui permettrait aux humains et marchandises de se déplacer plus rapidement dans l’espace sera bientôt une réalité.

D’importantes économies possibles

Théoriquement, l’ascenseur spatial est un type de transport spatial entre la surface et une orbite autour de la Terre ou d’un autre astre, par exemple la Lune. En 2015, une société canadienne affirmait vouloir construire un ascenseur spatial de vingt kilomètres de hauteur, dont le but serait de faire décoller et atterrir les véhicules spatiaux. En 2018, des chercheurs japonais dévoilaient leur projet de mini-ascenseur spatial pour relier deux petits satellites en orbite. Stephen Cohen, ancien ingénieur dans l’aérospatial qui enseigne aujourd’hui la physique à l’Université de Montréal (Québec) a publié un article sur le sujet dans le Scientific American le 25 novembre 2022. Selon lui, l’ascenseur spatial pourrait devenir une réalité d’ici deux ou trois décennies.

Stephen Cohen a mené des recherches approfondies sur la dynamique des ascenseurs spatiaux en 2006. Selon lui, il existe de très bonnes raisons de mettre au point ce genre de projet. Cela permettrait tout d’abord de réaliser des économies budgétaires, car il n’y aurait plus besoin d’utiliser des fusées pour placer des objets sur orbite. Rappelons tout de même qu’une mission spatiale classique consomme environ 100 000 litres de carburant, ce qui représente pas moins de 90 % de la masse de l’engin au décollage.

artemis 1 sls
Crédits : NASA-J. Kowlsky

Des contraintes technologiques

Si un ou plusieurs projets d’ascenseur spatial venaient à se concrétiser, le terme de « mission spatiale » perdrait alors son sens. En effet, parler de « transit spatial » sera alors plus juste dans la mesure où les voyages dans l’espace deviendraient une sorte de routine. Par ailleurs, les lancements seraient plus évidents à réaliser, car ils seraient moins influencés par les conditions météorologiques.

Actuellement, le concept d’ascenseur spatial se heurte cependant à plusieurs contraintes technologiques. Il faut dire qu’un système de câbles reliant la Terre à un satellite nécessitera de prendre en compte la rotation de la Terre ainsi que celle des autres astres du Système solaire. Cependant, s’il est difficile d’imaginer qu’un tel câble puisse se maintenir en position tendue, Stephen Cohen pense que ce sera tout à fait possible. L’expert évoque une combinaison de force centrifuge et de force gravitationnelle.

En revanche, cela impliquera obligatoirement l’utilisation d’un matériau au moins cinquante fois plus résistant que l’acier. Or, ce matériau n’existe pas encore. Stephen Cohen se dit toutefois confiant sur sa mise au point dans les décennies à venir. Néanmoins, il faudra espérer que ce même matériau offrira des coûts de fabrication raisonnables afin de ne pas remettre en cause la viabilité économique du concept d’ascenseur spatial.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.