in

Une artiste crée le design de bijoux qui pourraient transformer notre corps en batterie

Crédits : 947051 / Pixabay

Une artiste israélienne a inventé les designs de trois bijoux qui seraient capables de convertir l’énergie du corps humain en électricité. Bien que ces objets ne soient pas fonctionnels, ils nous invitent à réfléchir sur l’avenir d’une humanité toujours plus énergivore confrontée aux ressources limitées du monde…

Que serions-nous prêts à faire ou à accepter pour pouvoir continuer à assouvir notre dépendance toujours grandissante aux technologies ? Pourrions-nous aller jusqu’à renoncer à notre propre intégrité physique ? C’est justement ces questions que l’artiste Naomi Kizhner nous invite à nous poser au travers de ses trois créations qui offrent une illustration conceptuelle de ce que pourrait être notre futur.

Cette jeune femme a en effet imaginé des broches qui, au lieu de s’accrocher sur les vêtements, prendraient racine sous la peau afin d’extraire l’énergie du corps humain. Baptisés Blinker, Pulse Conductor et Blood Bridge, ces trois bijoux (factices) composés d’or, de fer et de biopolymères seraient censés utiliser respectivement le clignement des yeux, les stimuli nerveux et le flot sanguin de l’avant-bras pour créer de l’électricité.

Avec ce concept, qui ne manquera certainement pas d’inspirer les scientifiques dans un avenir plus ou moins proche, la jeune artiste n’hésite pas à jouer sur la métaphore de la drogue pour nous questionner sur notre degré d’addiction aux technologies et sur la place grandissante que prennent ces dernières dans nos vies.

« Je voulais provoquer une réflexion : jusqu’où pourrions-nous aller pour satisfaire notre addiction aux technologies dans un monde aux ressources limitées ?», a ainsi expliqué Naomi Kizhner, relayée par le site internet Foxnews.

Un avenir en marche

Soulignons que des scientifiques s’emploient d’ores et déjà à utiliser le corps humain comme batterie. En effet, comme l’a rapporté le site leparisien plus tôt cette année, une équipe de chercheurs coréens travaille à l’élaboration d’une technologie capable de récolter la chaleur du corps pour alimenter nos appareils électriques. « Nous nous attendons à ce que cette technologie trouve de plus amples applications dans des systèmes à l’échelle supérieure, comme les automobiles, les usines, les avions et les vaisseaux où l’on gâche une grande quantité d’énergie thermique », ont déclaré les scientifiques.

Un fait qui vient une nouvelle fois illustrer que de la fiction à la réalité, il n’y a souvent qu’un pas…

Sources : Cnet – FoxNews – Leparisien