in

Artemis 1 : la NASA espère maintenant viser la Lune samedi

Crédits : Brynn Anderson

Après avoir annulé lundi le lancement de la mission Artemis 1, la NASA pensait pouvoir lancer sa mission lors d’une seconde fenêtre ouverte ce vendredi. Finalement, l’analyse des données prend un peu plus de temps que prévu.  En conséquence, les responsables de mission ont décalé ce mardi le lancement à samedi. Entre-temps, les ingénieurs continuent de travailler sur le problème de moteur RS-25 numéro 3.

La NASA n’a pas été en mesure de lancer la première version (Block 1) de sa fusée Space Launch System (SLS) ce lundi dans le cadre de la mission Artemis 1. Le véhicule a en effet rencontré plusieurs problèmes techniques durant le compte à rebours. Certains ont été réglés sur place, mais l’un d’eux a finalement amené les responsables de mission à annuler le lancement pour ne prendre aucun risque.

Ce problème était lié à une conduite d’hydrogène liquide qui ne refroidissait pas suffisamment l’un des quatre moteurs de l’étage central de la fusée. Les températures de trois des moteurs approchaient la cible de -215°C tandis que l’autre était d’environ 5°C plus chaud. Sans ce refroidissement, le choc thermique des propulseurs cryogéniques aurait pu fissurer les pièces métalliques dudit moteur.

Une tentative samedi ?

Ce lundi soir, la NASA espérait profiter d’une seconde opportunité de lancement ouverte ce vendredi 2 septembre. Cependant, les prévisions météo n’étaient pas vraiment optimistes. Une réunion tenue ce mardi après-midi pour discuter des prochaines étapes de la mission a finalement amené les responsables de mission à décaler le lancement à samedi prochain.

Concernant le moteur numéro 3, les ingénieurs auraient élaboré un plan qui, ils l’espèrent, permettra de contourner le problème. Ils soupçonnent en effet qu’il ne s’agissait que d’un problème de capteur. Cela pourrait signifier que samedi, le compte à rebours pourrait se poursuivre malgré tout en cas de problème similaire.

fusée sls artemis
Crédits : Chandan Khanna

La fenêtre de lancement de samedi sera ouverte de 20 h 17 à 22 h 17, heure de Paris. Cependant, les prévisions météo prévoient encore des orages au large de la Floride. Mark Burger, l’officier météorologique de lancement du 45e Escadron météorologique de l’US Space Force, espère malgré tout que des poches de ciel clair pourraient se présenter durant la fenêtre de deux heures. Les responsables de mission se réuniront donc jeudi pour décider de poursuivre ou non une tentative de lancement samedi en fonction de l’évolution de la situation.

Si la NASA ne peut toujours pas lancer sa mission Artemis 1 ce week-end, ni même lundi prochain, la fusée SLS devra être rapportée au garage. Le système de terminaison de vol (des explosifs permettant de détruire la fusée si elle dévie de sa trajectoire) doit en effet être testé vingt-cinq jours après son installation. Or, cela ne peut être fait que dans le bâtiment d’assemblage des véhicules.