in

L’Arabie Saoudite veut bâtir un parc d’attractions façon « plateforme pétrolière »

Crédits : capture Twitter / Public Investment Fund

Dans ce pays du Moyen-Orient, les idées ne manquent pas pour tenter d’attirer davantage de touristes. Le dernier projet en date de l’Arabie Saoudite n’est autre que la construction d’un imposant parc d’attractions sur une plateforme pétrolière offshore.

Un parc d’attraction offshore

L’Arabie Saoudite est définitivement un pays plein de contradictions. Au tout début de l’année 2021, le prince héritier Mohammed Ben Salmane avait présenté un projet de ville prenant la forme d’une grande ligne de 170 km pour abriter un million d’habitants. Cette cité devrait associer préservation des zones naturelles environnantes et futurisme au service de l’écologie. Sans surprise, ce même projet essuie diverses critiques. Il faut dire que la ville ex-nihilo de Masdar City dans la région d’Abou Dhabi (Émirats arabes unis), qui reprend à peu près la même vision, est un véritable échec depuis les premiers travaux en 2008.

Dans un article du 20 octobre 2021, le quotidien britannique Daily Mail a décrit un autre projet pharaonique du prince saoudien. Il s’agit d’un concept de parc à thème flottant s’inspirant des plateformes pétrolières couvrant une superficie de 1 400 hectares. Ce projet prend le nom de The Rig, ce qui signifie « La Plateforme ».

À l’origine de cette nouvelle lubie, le Fonds public d’investissement saoudien (PIF) a publié quelques images de synthèse sur Twitter. La vidéo en question donne à voir des montagnes russes, une grande roue, des toboggans aquatiques et autres manèges à sensation en plein golfe Persique. Plusieurs autres activités seront possibles, à savoir du karting, du jet-ski, du parapente, etc.

The Rig parc d'attraction 2
Crédits : capture Twitter / Public Investment Fund

Concurrencer les autres poids lourds touristiques de la région

The Rig a clairement pour ambition d’attirer davantage de touristes dans le pays. Et pour preuve, le projet inclura pas moins de onze restaurants, dont un qui se trouvera dans un sous-marin, trois hôtels et une salle de concert. Par ailleurs, les touristes accéderont au lieu par bateau et hélicoptère. Citons également le fait qu’il est en réalité question de plusieurs plateformes reliées entre elles par des télécabines. Le soutien au secteur du tourisme s’accompagnera en outre de la création d’une nouvelle compagnie aérienne en plus de Saudi Arabian Airlines et d’un nouvel aéroport desservant la capitale, Riyad.

Pour Mohammed Ben Salmane, The Rig sera une attraction unique s’inscrivant dans l’ambition d’attirer cent millions de touristes d’ici la fin de la décennie. Le pays ne cache d’ailleurs pas sa volonté de concurrencer d’autres états tels que les Émirats arabes unis, en particulier Dubaï et Abou Dhabi ainsi qu’Oman. Actuellement, l’essentiel du tourisme en Arabie Saoudite repose en effet sur le pèlerinage de La Mecque. Chaque année, pas moins de 2,5 millions de musulmans s’y rendent.