in

Après un séjour dans l’espace, qu’apprécie-t-on le plus de retour sur Terre ?

Crédits Nasa

Leland Melvin est un astronaute américain récemment revenu sur Terre après un long séjour à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS). Dans une interview donnée à la chaîne Youtube GreatBigStory, il se confie sur ses sensations retrouvées et sur le bonheur d’être de retour.

Le premier des bonheurs évoqués par Leland Melvin est bien entendu les retrouvailles avec les siens. Être entouré de sa famille et de ses amis, sentir cet amour, ce sentiment de fierté et de bien-être en leur présence représente la « meilleure partie » de son retour sur Terre, comme il le dit. Le second bonheur qu’a ressenti Leland Melvin, c’est de pouvoir enfin remarcher sur ses deux jambes, soutenu par le sol terrestre, oublier l’apesanteur et le flottement permanent. Un « moment magnifique » pour lui, sublimé par une balade sur la plage, qui fut « la chose la plus incroyable » selon ses termes. « Quand vous regardez l’horizon, cela remet les idées en place, vous savez exactement la place des choses et leur sens ».

Autre expérience notable, conduire à nouveau une voiture. Il déclare : « Cela change la façon dont vous percevez la vitesse ». En effet, l’ISS se déplace à une vitesse de croisière de 27 000 km/h et les routes américaines ne permettent pas de conduire à plus de 100 km/h. On imagine bien que la perception de la notion de déplacement est bouleversée. « Une expérience intéressante ».

Parmi les plaisirs retrouvés, Leland Melvin parle évidemment de celui de retrouver une cuisine faite d’aliments frais, de goûts et de saveurs. « Je trouve que la nourriture est meilleure qu’avant, surtout après avoir mangé des légumes réhydratés dans l’espace ». On veut bien le croire.

Bien que les plaisirs retrouvés soient nombreux, l’astronaute américain parle aussi d’un sentiment de confusion qui intervient à certains moments. C’est une sorte de sentiment de perdition qui peut subvenir au réveil : « Où suis-je? Dans l’espace? À la maison? Sur le sol? », avec un temps d’adaptation nécessaire après un si long voyage dans l’espace.

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’interview dans la vidéo ci-dessous, superbement animée.

Source : greatbigstory