in

Après les inondations, une vague de chaleur mortelle inquiète le Japon

Un évacué dans un gymnase utilisé comme centre d'évacuation le 9 juillet 2018 à Kurashiki, Okayama, Japon.

Après les pluies torrentielles meurtrières qui ont inondé le Japon cette semaine, la canicule menace aujourd’hui l’archipel avec des températures allant au-delà de 35 degrés, qui pourraient entraver les opérations de nettoyage.

Après l’une des pires catastrophes naturelles de l’histoire récente de la nation (219 morts), les secouristes font leur possible pour retrouver des personnes disparues dans certaines parties de l’ouest du Japon, alors que les températures montent en flèche. Au moins neuf personnes seraient déjà décédées à cause de la chaleur, tandis que plus de 2 000 autres ont été hospitalisées à travers tout le pays. Les préfectures de Kyoto, Gifu et de Mie ont vu le mercure grimper jusqu’à 38 °C.

Vendredi dernier, 7 000 personnes vivaient encore dans des refuges et 250 000 autres étaient privées d’eau courante, rapporte The Guardian. Les véhicules de secours traversent les routes gravement endommagées afin de livrer des vêtements propres et d’autres fournitures aux communautés isolées. L’assainissement devient de plus en plus une préoccupation pour les résidents, incapables de se laver les mains ou de tirer la chasse d’eau de leurs toilettes. D’autre part, les déchets se sont accumulés dans les rues.

Notons que les inondations ont été particulièrement dévastatrices pour les personnes âgées, plus vulnérables en raison de leur santé fragile, de leurs déplacements restreints et de leur manque d’accès à l’information. Environ 70 % des victimes des inondations étaient en effet âgées de 60 ans ou plus, et ce sont ces mêmes personnes qui sont aujourd’hui exposées à la chaleur. Ce n’est en outre pas le premier été mortel au Japon : en août 2013, une vague de chaleur – avec une température record de 41 °C – avait entraîné le décès de dizaines de personnes.

Le bilan financier de la catastrophe reste par ailleurs encore incertain, mais le ministère de l’Agriculture a déclaré vendredi qu’il s’attend à ce que les dommages atteignent au moins 207 millions de dollars.

Source

Articles liés :

En 2100, 75% des terriens pourraient être touchés par des vagues de chaleur mortelles

La Terre en surchauffe : de nombreux records de chaleur ont été battus dans le monde cette semaine

Les arbres australiens «suent» pour survivre aux vagues de chaleur extrême