in

Après le bronze et le fer, bienvenue dans l’âge du plastique

Crédits : Pixabay

Notre “empreinte plastique” aurait augmenté de façon exponentielle depuis 1945, désormais visible dans les archives fossiles, nous révèle une étude.

Nous considérons cette pollution comme un phénomène relativement moderne. À cause entre autres du partage de l’information. Mais de nouvelles recherches nous montrent que nous produisons et rejetons le plastique à un rythme accéléré depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. On apprend plus précisément qu’entre 1945 et 2009, la quantité de plastique sur Terre a régulièrement doublé tous les 15 ans. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Science Advances.

« Une signature très claire »

Pour cette étude, les chercheurs se sont concentrés sur des couches sédimentaires annuelles retrouvées au large de la Californie. Ils sont remontés jusqu’en 1834. En analysant la composition de ces dépôts océaniques, il est alors très vite ressorti une pollution exponentielle par le plastique au cours des 70 dernières années. Les chercheurs se sont arrêtés en 2010. Cette année-là, les chercheurs ont relevé 40 particules de plastique dans un cube de 10 X 10 cm de sédiments. Il n’y a aucune raison de penser que l’augmentation de cette pollution a freiné depuis. Au contraire, elle pourrait même s’être étendue davantage.

« C’est une signature très claire. Le plastique apparaît immédiatement dans l’enregistrement sédimentaire, explique Jennifer Brandon, de l’Université de Californie à San Diego, et principale auteure de l’étude. C’est bien évidemment mauvais pour les organismes qui vivent au fond de l’océan : les récifs coralliens, les moules, les huîtres, etc. Mais le fait que le plastique soit enregistré dans nos archives fossiles pose davantage une question existentielle. J’espère que notre étude montre qu’il s’agit d’un problème très grave ».

La plupart des particules de plastique retrouvées étaient des fibres de tissus synthétiques utilisées dans les vêtements. Pour les chercheurs, ces plastiques s’écoulent librement dans l’océan par les eaux usées (machines à laver).

plastique
On remarque une augmentation des quantités de particules plastique dans les sédiments océaniques côtiers depuis 1945. Crédits : William Jones/Science Advances

L’Âge du plastique

Des études antérieures ont suggéré que cette pollution pourrait être l’un des indicateurs suggérant que nous avions basculé dans une nouvelle ère géologique. Le terme “Anthropocène” avait alors été avancé, faisant ici référence à l’époque durant laquelle nos activités ont commencé à dominer l’environnement. Cette nouvelle étude soutient cette idée. Selon les chercheurs, tout comme les âges du bronze ou de la pierre sont évoqués dans nos manuels d’histoire, la dépendance des humains vis-à-vis du plastique pourrait désormais définir notre époque.

Articles liés :

De la Manche aux Îles Canaries : 100 % des échantillons d’eau de mer contaminés aux micro-plastiques

Il neige du plastique dans les Alpes

Océans : il y aurait beaucoup plus de plastique que prévu dans les profondeurs