in

Après le jeu de go, l’intelligence artificielle s’attaque au poker

Après sa victoire au jeu de go face au meilleur joueur du monde, AlphaGo, le logiciel mis au point par la société américaine DeepMind, propriété de Google, va inspirer ses créateurs pour se focaliser désormais sur le poker.

Le prochain défi pour DeepMind, qui appartient à Google, après avoir maîtrisé le meilleur joueur du monde du jeu de go avec son logiciel AlphaGo, une intelligence artificielle, sera de jouer au poker. Ce sont Johannes Heinrich et David Silver, programmeurs en chef d’AlphaGo et chercheurs au University College of London qui l’ont annoncé dans un rapport intitulé « L’apprentissage profond renforcé dans les jeux avec une information insuffisante » (Deep Reinforcement Learning from Self-Play in Imperfect-Information Games).

En s’inspirant des algorithmes utilisés pour le logiciel AlphaGo, ces chercheurs ont donc pour prochain projet d’apprendre à un réseau de neurones artificiels à jouer à deux types de poker, le Leduc Hold’em, le type le plus simple à six cartes et le Texas Hold’em, le type de poker le plus populaire. Un défi bien plus compliqué pour une intelligence artificielle, puisque ce jeu dépend des événements de la partie et a une grande part psychologique. De plus, contrairement au jeu de go, le poker peut se jouer à plus de deux personnes.

Près de vingt ans après la victoire historique d’un super-ordinateur sur le champion du monde d’échecs Garry Kasparov, et donc quelques semaines après la victoire d’une IA sur un champion du jeu de go, le poker est le nouveau défi qui sera proposé à une intelligence artificielle. Mais les développeurs l’annoncent, l’important n’est pas la victoire, mais bien de démontrer les capacités immenses de l’intelligence artificielle pour ensuite pouvoir les appliquer à différents domaines, comme la médecine ou la robotique.

Source : alphr, theguardian