in

Après avoir sauvé son espèce, Diego la tortue va (enfin) retrouver son île

Crédits : parc national des Galapagos

Après avoir sauvé son espèce de l’extinction, Diego, une tortue géante des Galápagos, va être relâché sur son île natale en mars prochain.

Il y a une cinquantaine d’années, seuls deux mâles et 12 femelles tortues géantes (Chelonoidis hoodensi) évoluaient sur l’île d’Española, dans les Galapagos. Ces reptiles étaient trop peu nombreux et trop dispersés pour assurer la survie de l’espèce. Pour tenter de redresser la situation, plusieurs spécimens disséminés autour du monde ont rejoint un programme d’élevage sur l’île de Santa Cruz en 1976. Parmi les 14 mâles sélectionnés figurait alors Diego, à peine sorti de l’adolescence.

Un gros appétit sexuel !

Et le jeune mâle s’est montré particulièrement fringant. En effet, depuis l’instauration de ce programme, on estime que plus de 2 000 tortues géantes ont vu le jour. Et la libido de Diego y est pour quelque chose puisque la tortue aurait à elle seule engendré près de 800 descendants en près de 50 ans !

La quasi-totalité de ces tortues ont depuis été réintroduites dans l’archipel des Galápagos. Et Diego va bientôt les rejoindre pour une retraite bien méritée. Le mâle aujourd’hui âgé de plus de 100 ans devrait pouvoir être relâché en mars prochain sur son île natale accompagné de 14 autres adultes reproducteurs (12 femelles et deux mâles).

« Il y a un véritable sentiment de bonheur d’avoir la possibilité de ramener cette tortue chez elle », s’est enthousiasmé Jorge Carrion, le directeur du service des parcs nationaux des Galápagos.

Avant de regagner son île, Diego et ses compagnons vont toutefois devoir être mis en quarantaine pour éliminer les risques de dispersion de graines de plantes exogènes.

On rappelle que ce sont ces îles qui, en 1835, ont inspiré Charles Darwin pour sa théorie de l’évolution par la sélection naturelle.

diego tortue
Crédits : Rodrigo Buendia

Les tortues géantes ont une très bonne mémoire !

Reste à savoir si Diego se souviendra de ses terres. Une récente étude avait cependant révélé que les tortues géantes terrestres avaient une excellente mémoire.

Pour ces travaux, des chercheurs avaient mené de petites expériences avec des tortues géantes des îles Galápagos et Aldabra vivant au zoo de Vienne, en Autriche.

Ces entraînements consistaient à proposer aux tortues des balles colorées fixées au bout de bâtons. Lorsqu’elles mordaient dans une balle en particulier, elles avaient une récompense, et lorsqu’elle mordait dans une autre, elles n’avaient pas de récompense.

Lors de la première expérience, toutes les tortues semblaient avoir compris le principe. Les chercheurs sont ensuite revenus 95 jours plus tard pour mener la même expérience. Il est ressorti que toutes les tortues s’étaient souvenues de leur premier entraînement et avaient choisi les bonnes balles. Mais le plus impressionnant, c’est que neuf ans plus tard, les mêmes reptiles ont de nouveau réussi le test !

Source

Articles liés :

Des traces de bébés tortues vieilles de 100 000 ans découvertes

Les populations de tortues vertes semblent commencer à se rétablir

Des microplastiques retrouvés chez toutes les espèces de tortues de mer