in

Après un an dans l’espace, Scott Kelly présente bien un profil génétique différent de son jumeau

Crédits : Nasa

Bien que les résultats définitifs ne sont pas attendus avant plusieurs années, de premières conclusions peuvent être tirées quant à l’impact d’un voyage prolongé dans l’espace : après avoir passé près d’un an dans l’ISS, l’astronaute Scott Kelly présente désormais des différences de profil génétique avec son frère jumeau.

Avec Mikhail Kornienko, Scott Kelly détient le record de la plus longue période ininterrompue passée à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) après son retour en mars 2016 suite à un périple de 340 jours. C’est une mission essentielle destinée à étudier les effets physiologiques et psychologiques d’un séjour prolongé dans l’espace en vue des futurs voyages habités vers Mars. Le cas de Scott Kelly était très intéressant, car il a un frère jumeau resté sur Terre, Mark, qui possède donc le même profil génétique.

Depuis son retour sur Terre, celui qui a eu du mal à se refaire une santé a subi plus d’une centaine de tests accompagné de son frère afin d’évaluer les éventuelles disparités dans l’expression des gènes causées par les radiations ou la microgravité. S’il faudra beaucoup de temps avant d’avoir les conclusions définitives, les premiers résultats ont été publiés dans la revue Nature.

Scott Kelly

« Presque tout le monde rapporte avoir observé des différences entre les deux jumeaux », déclare Christopher Mason, généticien au Weill Cornell Medical College à New York. Il s’agit de différences localisées au niveau de l’expression des gènes, de la méthylation de certains groupements ADN qui affectent également d’autres paramètres biologiques. Pour les scientifiques, ces différences peuvent s’être exprimées par l’organisme en réponse au grand stress que représente un voyage dans l’espace, d’autant plus pour une si longue durée.

Des conclusions ne peuvent toutefois par encore être tirées, de nombreux résultats sont encore attendus au cours des prochains mois, voire années, et les jumeaux vont être encore suivis pendant une période de quatre ans.