in

Pourquoi des chercheurs veulent-ils apprendre aux poissons rouges à conduire ?

Crédits : capture YouTube / Studio Diip

Plusieurs vidéos circulant sur le Web interrogent. En effet, il est possible d’y observer des poissons rouges qui dirigent leur propre aquarium préalablement motorisé et pourvu de roues. Et ces recherches sont tout à fait sérieuses.

Des aquariums montés sur roues

Les poissons rouges (Carassius auratus) font parfois l’objet de recherches scientifiques. Ces dernières années, des chercheurs ont par exemple porté leur intérêt sur leur évolution en cas de libération dans la nature, plus particulièrement dans les lacs et autres rivières. Il faut dire que les poissons rouges prospèrent dans ces milieux et deviennent de véritables « monstres ». Ils deviennent alors invasifs et causent de nombreux dégâts au sein des écosystèmes.

Cce sont toutefois des recherches d’un tout autre genre qui nous intéressent aujourd’hui. Plusieurs vidéos circulant sur Internet montrent en effet des aquariums motorisés et montés sur roues que les poissons eux-mêmes semblent conduire. Dans les faits, chaque mouvement du poisson dans l’eau est reproduit de façon similaire au niveau de l’engin. Une des vidéos publiées sur Twitter le 3 janvier (voir ci-après) est celle de Ronen Segev, de l’Université Ben Gourion du Néguev (Israël). Dans un article, il a joint une étude à paraître dans la revue Behavioural Brain Research en février 2022.

Des recherches aux motivations différentes

L’idée de l’équipe de Ronen Segev était d’observer comment un poisson peut parvenir à contrôler ses déplacements dans un environnement différent du sien. Plus précisément, il s’agit de comprendre si les mécanismes de représentation de l’espace et de navigation ont un lien avec les espèces animales ou s’il est davantage question d’une influence de l’écosystème ou des structures du cerveau. Les chercheurs n’ont pas exclu qu’il puisse également s’agir de propriétés générales (ou universelles).

Apprendre aux poissons rouges à conduire est une piste que d’autres chercheurs ont également explorée. En effet, une vidéo datant de 2014 (voir en fin d’article) relatait le projet Fish on Wheels (« poisson sur roues ») du studio néerlandais Studio Diip. Ces chercheurs sont experts en vision par ordinateur, c’est-à-dire en techniques d’intelligence artificielle pour analyser les images provenant d’une caméra.

Les objectifs du Studio Diip étaient alors différents de ceux des chercheurs israéliens. Il s’agissait en effet plutôt de comprendre s’il était possible de faire en sorte que la vision par ordinateur génère de simples interactions pour donner davantage de pouvoir aux animaux. Le projet Fish on Wheels a prouvé que les poissons rouges étaient capables de déplacer leurs propres aquariums à une condition : être suffisamment intelligents pour cela.

Ce genre d’expérience peut avoir une dimension artistique. En 2004, l’artiste Ken Rinaldo a mis en scène cinq poissons contrôlant leurs aquariums au sein d’une véritable chorégraphie baptisée « Augmented Fish Reality ».