in

Apollo 11 : visitez le module de commande à 360°

Crédits : Smithsonian

La Smithsonian Institution nous propose aujourd’hui une visite à 360 degrés du célèbre module de commande d’Apollo 11. C’est celui qui mena les premiers Hommes sur la Lune.

Il y a un peu plus de 50 ans, deux hommes – Neil Armstrong et Buzz Aldrin – marchaient sur la Lune pour la toute première fois. Un exploit historique. Pour marquer le coup, on vous propose de visiter l’intérieur du module Apollo 11 en vision à 360°, modélisé par la Smithsonian Institution. Vous avez également la possibilité de profiter d’une visite guidée des différentes parties du module avec des explications (en anglais). Et comme vous pouvez le constater, l’espace était (très) réduit. Cliquez ici pour ouvrir la vue en 3D.

Le module de commandes d’Apollo 15, ici en orbite lunaire. Crédits : Wikipédia

Un espace exigu, et plein de boutons

Le module de commande Apollo 11 – “Columbia” – était le lieu de vie de l’équipage (trois personnes). Il se constituait d’un espace pressurisé de forme conique d’un volume de 6,17 m3. Y étaient disposées trois couchettes, placées côte à côte, suspendues à des poutrelles dotées de systèmes d’amortissement. Notez que la couchette centrale peut être démontée pour libérer de la place une fois les astronautes dans l’espace.

En position allongée, les astronautes faisaient alors face au panneau de commandes principal. Sur la gauche, vous retrouviez les cadrans de contrôle des moteurs de contrôle d’orientation et du moteur principal, ainsi que les commandes d’un des calculateurs de navigation. Au centre les jauges des réservoirs de carburant du moteur principal et des moteurs d’orientation, ainsi que les voyants contrôlant le système environnemental. Et à droite les commandes du système de communication, les jauges du système électrique et des réservoirs situés dans le module de commande.

Écoutilles et hublots

Le vaisseau disposait également de deux écoutilles. L’une pour passer dans le module lunaire lorsque celui-ci était amarré au vaisseau Apollo. L’autre, située sur la paroi latérale, était utilisée à Terre pour pénétrer dans le vaisseau, ou s’en extraire. On rappelle également qu’à la suite de l’incendie d’Apollo 1, dans lequel périrent les astronautes Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee, cette écoutille a été complètement repensée. Initialement composée de deux panneaux distincts, et nécessitant une longue manipulation de près de deux minutes pour pouvoir l’ouvrir, la nouvelle se caractérisait par un panneau unique à ouverture rapide.

Sur les parois étaient également disposés cinq hublots pour faciliter les manœuvres de rendez-vous avec le module. C’est également par l’un de ces hublots que nous pouvons apercevoir le sol lunaire défiler sous nos yeux, quelques secondes avant l’alunissage des deux astronautes.

Source

Articles liés :

Comment les astronautes faisaient-ils leurs besoins à l’ère d’Apollo ?

Apollo 11 : revivez les premiers pas de l’Homme sur la Lune en réalité augmentée

Le sac lunaire de Neil Armstrong vendu 1,8 millions de dollars aux enchères