in

Les antinatalistes : ces gens qui pensent que l’humanité n’aurait jamais du apparaitre sur Terre

Crédits : Pixabay / KeithJJ

Ces personnes remettent en cause l’existence de l’humanité et pensent que donner la vie à un être humain est quelque chose d’injuste, car le monde est trop assujetti à la violence. Mais qui sont les antinatalistes ?

« Je n’ai jamais demandé à venir au monde ! » est peut-être une phrase que vous avez lancé à vos parents sur un coup de colère.

Quoi qu’il en soit, cette expression prend du sens lorsque l’on observe de plus près un courant de pensée assez marginal et pourtant bien réel actuellement en expansion sur la toile : l’antinatalisme. Lorsque l’on sait qu’un grand nombre d’injustices se produisent dans le monde, que ce soit socialement ou environnementalement parlant.

Certaines personnes se posent alors le plus sérieusement du monde cette question morale d’avoir des enfants et de donner la vie. Les antinatalistes vont beaucoup plus loin que de renoncer eux même à procréer. En effet, leur façon de considérer la vie semble ne pas avoir de limite puisqu’il s’agit également de souhaiter la fin de l’humanité tout entière dans un monde où la souffrance est trop présente. Ainsi, la natalité a pour eux une valeur extrêmement négative.

« Je suis probablement la première camgirl antinataliste. J’aime en débattre un peu partout sur Internet »,
déclare Laura Palmer, une Américaine de 36 ans interrogée par Vice News. L’intéressée lance ses états d’âme quotidiennement sur son compte Twitter.

Alors que l’idée de ne pas avoir d’enfants l’accompagne depuis longtemps, Laura Palmer a épousé cette idéologie après l’avoir découverte sur le Web qui selon elle « regroupait la quasi-intégralité de ses opinions depuis l’enfance. » Il se trouve que des milliers de personnes (peut-être plus encore) pensent de cette manière. Ce n’est d’ailleurs peut-être pas un hasard si en ce moment, les États-Unis comptent un nombre record de femmes sans enfants.

« Je suis en faveur de l’extinction, car à mon sens, la conscience mène directement à la souffrance pour les humains comme pour les animaux », indique la camgirl américaine.

Le terme antinatalisme est particulièrement défendu par un certain David Benatar, professeur de philosophie à la University of Cape Town en Afrique du Sud. Ce courant de pensée a été largement traité dans son ouvrage Better Never to Have Been : The Harm of Coming into Existence (Mieux vaut ne jamais être venus au monde : le mal de l’existence) paru en 2006.

Les défenseurs de l’antinatalisme ont clairement un problème avec la vie. Ils estiment que l’Homme est néfaste pour lui-même, les autres êtres vivants et la planète. Sans être nécessairement névrosée, une partie d’entre eux a des pensées suicidaires et passe parfois à l’acte. Ne voyant d’ailleurs aucune issue positive à la tournure que prend l’évolution de l’Homme, les antinatalistes sont apolitiques et penchent souvent vers cette idéologie pour cause de dépression. Commentaires négatifs, solitude… ces personnes sont régulièrement attaquées et entrent dans une spirale infernale qu’il n’est pas évident de quitter.

Sources : Vice NewsBroadly