in ,

Un antidote aux armes chimiques est développé depuis les attentats en France

Crédits : Capture Youtube / Attaque aux gaz en Syrie

À Marseille, un spray antidote a été mis au point afin de sauver les éventuelles victimes d’attaques au gaz sarin (ou Vx). L’antidote en question apparait comme une solution tout-en-un en cas d’attaques chimiques de ce type.

L’antidote contre le gaz sarin a été conçu par un scientifique de l’Université d’Aix-Marseille, le professeur Eric Chabrière, qui travaille à l’unité de recherche sur les maladies infectieuses, tropicales et émergentes. Le spécialiste estime que l’antidote, élaboré sous forme de spray est « à base d’enzymes, non toxique et non polluant qui permet une décontamination facile et rapide en seulement quelques minutes et applicable aussi bien sur les individus que sur les sols ou matériaux ».

Alors que l’expert désire en équiper les forces de l’ordre et l’armée, ce dernier ajoute que le spray en question « permet aussi de traiter les cheveux et les vêtements, qui sont classiquement problématiques à décontaminer ».

Selon le scientifique, le spray intègre un « cocktail d’enzymes » qui s’avèrerait efficace face à un nombre conséquent d’agents neurotoxiques tels que le gaz sarin, dont une faible dose suffit à causer la mort, ou encore le gaz Vx, une version encore plus mortelle du gaz sarin.

Des phases de test ont été menées avec la Direction générale de l’armement (DGA), dans le cadre de simulations d’attaques terroristes, comme celle du 4 avril 2016 au stade Geoffroy Guichard (Saint-Étienne) en prévision de l’Euro 2016 de football, dont les risques sont bien réels.

Les victimes de ce type de gaz sont habituellement douchées avec un liquide intégrant de l’eau de javel et ce pendant un laps de temps important. La DGA a affirmé que l’armée travaillait depuis longtemps sur la lutte contre les armes chimiques, nucléaires et bactériologiques (NRBC), sollicitant la collaboration de scientifiques extérieurs.

Voici une vidéo publiée par Science et Avenir quant aux effets du Sarin sur le corps humain :

Sources : Sciences et Avenir20 Minutes