in

Antarctique : cette carotte de glace contient un échantillon d’atmosphère datant de cinq millions d’années

Crédits : 12019/Pixabay

Récemment, des scientifiques américains ont livré leurs résultats concernant une carotte de glace antarctique. Or, cette dernière représenterait une découverte extraordinaire. En effet, il s’y trouve un échantillon de l’atmosphère présente sur Terre il y a 5 millions d’années.

En savoir plus sur l’ancienne atmosphère de la Terre

En 2021, nous évoquions Beyond Epica, une campagne de carottage en Antarctique qui implique une douzaine d’instituts de recherche à travers le monde. Débuté en 2019, celui-ci devrait prendre fin en 2025. Or, les chercheurs espèrent atteindre une profondeur de 2 800 mètres sous la surface afin d’atteindre, voire de dépasser une datation à 1,5 million d’années. Les géologues tentent d’obtenir des informations sur le climat du passé et sur les gaz à effet de serre se trouvant dans l’atmosphère lors de la transition du Pléistocène moyen, il y a 900 000 à 1,2 million d’années.

Toutefois, une nouvelle étude parue dans la revue The Cryosphere le 15 juillet 2022 évoque une carotte de glace bien plus ancienne. Cette découverte est donc qualifiée d’extraordinaire. Depuis plusieurs années, des scientifiques tentent en effet d’en savoir davantage sur l’atmosphère terrestre et cette carotte de glace contient un échantillon d’atmosphère dont la datation est estimée à environ 5 millions d’années. L’équipe de géologues de plusieurs universités a fait sa découverte dans la vallée d’Ong, séparant l’est et l’ouest du continent.

Une glace plus ancienne et facile à atteindre

Pour les chercheurs, le choix de la vallée d’Ong plutôt que l’habituelle partie orientale de l’Antarctique n’est pas un hasard. En effet, la glace y serait plus ancienne et pourrait logiquement livrer davantage d’informations. De plus, cette vallée se trouve en contrebas des montagnes, si bien que la glace qu’elle contient provient de différents glaciers. La datation de la carotte de glace, qui reste à confirmer de manière plus ferme, n’est pas le seul point positif de la découverte. Effectivement, la glace de la vallée d’Ong est plus fine et nécessite ainsi moins de profondeur en termes de forage.

Les missions de carottage ayant débouché sur cette découverte ont eu lieu en 2017 et 2018, pendant la saison d’été. Or, les chercheurs ont attendu d’obtenir un fragment de 9,5 m de long afin de débuter leurs analyses. Comme à l’accoutumée, la datation a été possible grâce aux isotopes présents dans la glace, mais les scientifiques ont identifié la présence de deux couches de glace. Selon eux, cela pourrait signifier que durant des millions d’années, plusieurs glaciers se sont enroulés en ce point de la vallée. Enfin, il faudra attendre encore quelque temps avant d’obtenir des résultats concernant l’atmosphère terrestre d’il y a 5 millions d’années.

glacier antactrique
Crédits : Marie Bergelin et coll., The Cryosphere (2022)