Les anneaux de Saturne « disparaîtront » en 2025 : voici pourquoi

Saturne anneaux planètes
Crédits : NASA/JPL-Caltech/SSI/Cornell SwRI

Les anneaux de Saturne figurent parmi les éléments les plus marquants du système solaire. Ces structures composées de milliards de particules de glace et de roche fascinent autant qu’elles interrogent. Au cours de ces prochains mois, ces anneaux se feront également très discrets, au point de quasiment « disparaître » sous nos yeux. Toutefois, cette disparition ne sera que temporaire.

Une configuration particulière

Découverts pour la première fois en 1610 par l’illustre astronome italien Galilée, les anneaux de Saturne se divisent en plusieurs groupes, dont les plus notables sont les anneaux A, B et C, même si d’autres existent.

Il est également intéressant de noter que, malgré leur étendue considérable, ces structures de glace et de roche demeurent incroyablement minces. Leur épaisseur varie, mais généralement, elle ne fait que quelques mètres ou quelques kilomètres. On pense que ces anneaux sont le résultat de la fragmentation de lunes ou de petits corps célestes capturés par la gravité de Saturne.

Les anneaux de Saturne sont également des cibles de choix pour les astrophotographes et les astronomes amateurs. Ces derniers devront cependant faire preuve d’un peu de patience dans quelques mois. En raison de l’inclinaison de la planète dans son orbite autour du Soleil, ces structures très fines situées à plus de 1,2 milliard de kilomètres de la Terre s’aligneront en effet parfaitement avec notre ligne de visée, disparaissant ainsi quasiment de notre champ de vision.

Saturne anneaux
Saturne et trois de ces lunes (Mimas, Janus et Tethys) photographiées par la sonde Cassini. Les anneaux paraissent aussi épais qu’une feuille de papier. Imaginez la même configuration à plus d’un milliard de kilomètres. Crédits : NASA / JPL-Caltech / Institut des sciences spatiales

Comment expliquer un tel phénomène ?

Il y a seulement quelques mois, lorsque Saturne était en opposition par rapport à la Terre, les anneaux de la planète étaient inclinés par rapport à notre ligne de mire à un angle d’environ neuf degrés. Cependant, au fil du temps, cet angle d’inclinaison diminue progressivement pour finalement atteindre zéro le 23 mars 2025.

Ces variations sont le résultat du mouvement de la Terre lorsqu’elle traverse le plan orbital des anneaux de Saturne. Ces passages se produisent en cycles qui durent de 13,7 à 15,7 ans. Selon la configuration particulière des anneaux à un moment donné, ces passages peuvent se produire une ou trois fois de manière rapprochée. En 2025, un de ces moments marquants se produira. Il s’agira d’ailleurs du seul passage de cette année où les anneaux de la planète seront alignés avec notre ligne de mire.

Il est naturellement essentiel de comprendre que cette réduction de l’angle d’inclinaison des anneaux ne signifie pas qu’ils disparaitront de manière permanente.

À l’avenir, le changement d’inclinaison atteindra son apogée en 2032, lorsque Saturne sera inclinée de 27 degrés par rapport à notre ligne de visée. À ce moment-là, les anneaux apparaîtront sous un angle très prononcé, dévoilant ainsi leur finesse et la structure de leur face inférieure.