in

Anna Kikina sera la première cosmonaute à voler avec SpaceX

Crédits : Roscosmos

La NASA et l’agence spatiale russe Roscosmos sont en train de finaliser un accord pour lancer le premier cosmonaute à bord d’une capsule Crew Dragon de SpaceX. Cette grande première se fera dans le cadre de la mission Crew-5, dont le lancement est prévu dans quelques mois.

Une grande première

Au cours d’une conférence de presse tenue à Dubaï le 25 octobre dernier, Dimitry Rogozin, patron de l’agence spatiale russe Roscosmos, annonçait qu’il prévoyait de faire voler des cosmonautes à bord du vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX vers l’ISS. Jusqu’à présent, le calendrier était encore flou. Il y a quelques jours, Joel Montalbano, responsable du programme de la Station spatiale internationale (ISS) de la NASA, a finalement déclaré que le plan était de lancer un cosmonaute à bord de la mission Crew-5 prévue à l’automne 2022, « puis de lancer un astronaute de la NASA sur une prochaine mission Soyouz« . « L’agence finalise actuellement ces plans par le biais d’accords gouvernementaux« , a-t-il ajouté.

Selon Roscosmos, le cosmonaute sélectionné est Anna Kikina, la seule femme active dans le corps des cosmonautes russes. Elle aurait d’ores et déjà commencé à s’entraîner dans les installations de SpaceX. En tant que membre de la mission Crew-5, Kikina rejoindra Nicole Mann et Josh Cassada, les astronautes de la NASA qui avaient été initialement affectés à la première mission en équipage de la capsule Starliner (Boeing), et l’astronaute japonais Koichi Wakata.

cosmonaute spaceX Crew Dragon navette
Crédits : Wikimedia Commons

Qui est Anna Kikina ?

Née le 27 août 1984, Anna Kikina obtient en 2006 un diplôme d’ingénieur « Protection en situation d’urgence » à l’Académie d’État des transports aquatiques de Novossibirsk. Deux ans plus tard, cette passionnée de course, de rafting, de parachutisme, de lecture et de cinéma décroche un autre diplôme dans la même université, cette fois en tant qu’économiste-gestionnaire. Quelques années plus tard, elle opère un changement de carrière. Kikina devient animatrice sur Radio Sibérie. Elle y apprend en 2012 l’ouverture d’un concours général pour le poste de cosmonaute d’essai.

« C’était comme un coup de tonnerre. Je vivais ma vie, et puis une collègue de la radio a annoncé que le recrutement pour intégrer le détachement des cosmonautes était ouvert », se rappelle-t-elle. « J’ai pris cette nouvelle comme une blague et j’ai plaisanté : « C’est ça, on va bientôt décoller. Et quand j’ai découvert que c’était vrai, je me suis surprise à penser que je voulais vraiment être astronaute« .

La sélection aura duré environ un an. Sur les huit gagnants du concours, Anna est la seule femme. Elle est enrôlée pour le poste de cosmonaute d’essai en 2014 et depuis, elle se prépare. Son travail sera finalement récompensé l’année prochaine. Rappelons que la dernière femme russe à avoir voyagé dans l’espace était Elena Serova (167 jours à bord de l’ISS de septembre 2014 à mars 2015). Elle était alors devenue la quatrième femme dans l’espace de l’histoire du pays.