in

Dix animaux qui vivent (beaucoup) plus longtemps que nous

requins groenland
Crédits : Hemming1952

Il y a deux ans, une étude publiée dans Nature avait fixé la « limite absolue » de la durée de vie humaine à environ 150 ans. Cependant, d’autres animaux dotés de caractéristiques permettant de retarder et parfois même d’arrêter ou d’inverser le processus de vieillissement sont capables de tenir beaucoup plus longtemps.

10 – La baleine boréale

Les baleines boréales (Balaena mysticetus) sont les mammifères qui ont la plus longue longévité. La durée de vie précise de ces animaux n’est pas connue, mais des pointes de harpon trouvées chez certains individus prouvent qu’elles pourraient vivre environ 200 ans. Cette faible sénescence est encore mal comprise, mais nous savons que ces baleines ont des mutations dans un gène (ERCC1) impliqué dans la réparation de l’ADN endommagé, ce qui peut aider à les protéger du cancer.

baleine boréale
Crédits : elhogarnatural.com

9 – Sebastes aleutianus

Le sébaste aux yeux rugueux (Sebastes aleutianus) est une espèce de poissons osseux de la famille des Scorpaenidés caractérisée elle aussi par une faible sénescence. Selon le Washington Department of Fish and Wildlife, certains spécimens pourraient ainsi vivre jusqu’à 205 ans environ. Une étude publiée dans la revue Science en 2021 avait également isolé plusieurs voies de réparation de l’ADN dans son matériel génétique capables de prévenir les cancers.

Sebastes aleutianus animaux
Crédits : Fisheries and Oceans Canada

8 – La moule perlière d’eau douce

Les moules perlières d’eau douce (Margaritifera margaritifera) vivent principalement dans les rivières et les ruisseaux d’Europe et d’Amérique du Nord. Ces bivalves jouissent d’un très faible métabolisme. Des analyses ont révélé que la plus ancienne moule perlière d’eau douce connue avait 280 ans.

moules perlières d'eau douce
Crédits : Brehms Tierleben

7 – Le requin du Groenland

Le requin du Groenland (Somniosus microcephalus) est une espèce emblématique des mers arctiques. C’est aussi le vertébré à la longévité la plus importante. Selon une recherche publiée dans Science en 2016, ces requins auraient en effet une durée de vie moyenne de 272 ans environ. Cependant, certains d’entre eux pourraient vivre encore plus de 400 ans. Notez que ces estimations d’âge sont accompagnées d’un certain degré d’incertitude.

requins du Groenland
Un requin du Groenland observé en grande profondeur. Crédits : NOAA Okeanos Explorer Program

6 – Ver turbicole

Ces vers qui vivent au fond de l’océan ont la particularité de protéger leur corps à l’intérieur d’un tube fait de calcaire, de sable agrégé ou encore de chitine fabriqué par leur soin. Ceux qui vivent le plus longtemps se trouvent autour des suintements froids (un écosystème opposé aux sources hydrothermales) où des produits chimiques jaillissent des fissures du plancher océanique. Certains spécimens pourraient tenir plus de 300 ans grâce à un métabolisme lent et à la quasi-absence de menaces naturelles.

ver turbicole
Crédits : Frédéric POINTEL

5 – La cyprine ou praire d’Islande

Arctica islandica est espèce de mollusques bivalves retrouvée dans l’Atlantique nord. Selon le National Museum Wales, l’un de ces spécimens trouvé au large des côtes islandaises en 2006 avait 507 ans grâce, là encore, à un métabolisme particulièrement lent.

Arctica islandica
Crédits : Jan Johan ter Poorten

4 – Le corail noir

Les coraux sont constitués d’exosquelettes d’invertébrés appelés polypes. Ces derniers se multiplient et se remplacent continuellement en créant des copies génétiquement identiques d’eux-mêmes. La durée de vie d’un corail est donc davantage un effort d’équipe. Au sein de l’ordre des scléractiniaires, les coraux noirs des eaux profondes sont ceux qui vivent le plus longtemps. Au large d’Hawaii, certains datés au radiocarbone auraient plus de 4 200 ans.

coraux noirs
Crédit : NOAA

3 – Les éponges de verre

Comme les coraux, les éponges sont constituées de colonies d’organismes. Celles dites « de verre » vivent souvent dans l’océan profond et ont des squelettes qui, comme leur nom l’indique, ressemblent à du verre. Elles sont composées de plusieurs espèces. L’une d’elles, Monorhaphis chuni, pourrait ainsi vivre plus de 11 000 ans.

éponge de verre animaux
Crédits : deepseanews.com

2 – La méduse « immortelle »

Turritopsis dohrnii est une petite méduse d’environ 1 cm de diamètre qui vit en Méditerranée et dans les eaux du Japon. C’est l’un des rares cas connus d’animaux capables de revenir complètement à une phase sexuellement immature après avoir atteint la maturité sexuelle. Dans le détail, rappelons que les méduses commencent leur vie en tant que larves avant de s’établir sur le fond marin et de se transformer en polypes. Ces polypes produisent alors des méduses. Les spécimens matures ont ensuite la particularité de pouvoir redevenir des polypes en cas de besoin (en cas de dommages physiques ou de manque de nourriture par exemple), puis de se transformer à nouveau plus tard en méduse. C’est pourquoi elles sont dites « immortelles ».

méduse immortelle
Crédits : Adisha Pramod

1 – Les hyres

Hydra est un groupe de petits invertébrés avec des corps mous qui ressemblent un peu à des méduses. Tout comme T. dohrnii, ces organismes ont le potentiel de vivre éternellement. Ces animaux sont en grande partie constitués de cellules souches capables de se reconstituer continuellement par duplication ou clonage. En l’absence de menaces extérieures, ils peuvent ainsi continuer à se régénérer pour toujours.

Hydre animaux
Hydre fixée sur la vitre d’un aquarium. Crédits : Przemysław Malkowski