Angleterre : naissance miracle de 14 boas arc-en-ciel sans fécondation

serpent boa arc-en-ciel reptile
Crédits : David Kenny/iStock

Il s’agit d’une première mondiale : un boa arc-en-ciel du Brésil vient de donner naissance à 14 serpenteaux sans avoir été en contact avec d’autres reptiles. Comment cette gestation a-t-elle été possible ?

Le boa arc-en-ciel, un serpent éblouissant

Le boa arc-en-ciel (Epicrates cenchria) est une espèce de serpent appartenant à la famille des Boidae, visible dans les forêts tropicales humides d’Amazonie et d’Atlantique, notamment en Colombie, au Vénézuela, en Guyane ou encore au Brésil.

Ce boa de taille moyenne pouvant atteindre 1 mètre 90 à l’âge adulte présente une peau de couleur brune orangée parée d’ocelles foncées, avec des reflets irisés multicolores rappelant les couleurs de l’arc-en-ciel, d’où son appellation.

Principalement nocturnes, les boas arc-en-ciel passent leurs journées dissimulés sous des feuilles, dans des troncs ou des terriers, se nourrissant de petits mammifères, d’oiseaux et parfois d’autres reptiles. En captivité, ils sont souvent nourris avec des rongeurs.

Vivipares, les femelles de l’espèce donnent naissance à des portées pouvant contenir entre 10 et 25 serpenteaux déjà formés.

serpent boas arc-en-ciel reptile Brésil
Crédits : David Kenny/iStock

En Angleterre, l’Université de Portsmouth assiste à la naissance miracle de 14 boas arc-en-ciel sans aucune fécondation

Initialement identifié comme un mâle, Ronaldo, un boa arc-en-ciel du Brésil élevé à l’Université de Portsmouth, en Angleterre, a donné naissance à 14 serpenteaux, à la surprise générale.

C’est une étudiante qui aurait eu le plaisir de découvrir la portée miracle dans le vivarium mis en place par les professeurs de l’établissement. Pete Quinlan, spécialiste des reptiles et responsable du boa depuis son arrivée (ndrl: celui-ci avait été recueilli depuis un centre de sauvetage animalier), souligne :

J’élève des serpents depuis plus de 50 ans et je n’avais encore jamais observé ce cas là auparavant.

Quant aux professeurs de l’Université, ceux-ci n’avaient pas remarqué la gestation du serpent, attribuant la prise de poids du boa à une condition alimentaire. Cet exemple de parthénogenèse serait une première mondiale pour l’espèce, Ronaldo n’ayant pas été en contact avec d’autres reptiles depuis au moins neuf mois.

La parthénogenèse, un phénomène aussi étonnant que naturel

La parthénogenèse est un mode de reproduction asexué dans lequel un organisme femelle peut produire des petits sans fécondation par un mâle. Cette particularité est commune à plusieurs espèces animales, notamment les reptiles, les insectes, les amphibiens et certains poissons.

Mécanisme de la parthénogenèse

La parthénogenèse est le phénomène qui permet à une espèce de développer ses oeufs sans fécondation par des spermatozoïdes. Ce mécanisme naturel se produit via des divisions cellulaires spécifiques qui permettent la duplication du matériel génétique maternel.

Deux types de parthénogenèse existent : l’automixie (fusion des oeufs par deux cellules haploïdes issues de la même méiose) et l’apomixie (oeufs produits par mitose).

Chez les reptiles, la parthénogenèse est particulièrement fascinante : certaines espèces de boas et de pythons peuvent en effet produire des portées entièrement femelles sans l’intervention d’un mâle. Souvent observés en captivité, ces événements peuvent également se produire dans la nature.