in ,

12 anecdotes sur Apollo 13, la mission catastrophe de la Nasa

5/ Que s’est-il passé ?

56 heures après le lancement, alors que la mission était à mi-parcours vers la Lune (qui est située à environ 300 000 kilomètres de la Terre), Jack Swigert entreprit une manipulation de routine à la demande du centre de contrôle. La manœuvre déclencha un court-circuit dans le module de service, là où étaient stockés les piles à combustible, les réservoirs d’oxygène et ceux d’hydrogène.

Un incendie se déclara ensuite dans le deuxième réservoir d’oxygène. La pression et la température montèrent rapidement. Seulement 16 secondes après que Jack Swigert ait effectué la manipulation, l’équipage entendit une explosion. Les astronautes se rendirent alors compte qu’un problème était survenu. Jack Swigert contacta le centre de contrôle et prononça la fameuse phrase qui rentra dans l’histoire…

6/ « Houston, nous avons un problème » n’a jamais été prononcé

La fameuse phrase « Houston, we have a problem » (traduite par « Houston, nous avons un problème ») est une invention des scénaristes du film Apollo 13. Jack Swigert annonça en effet « Houston, we’ve had a problem » (« Huston, nous avons eu un problème »). Le dynamisme narratif motiva le changement de temps pour le bien du long-métrage. Après ce message, les équipes au sol de la NASA se rendirent compte que les réservoirs d’oxygène et les piles à combustible étaient hors service.

centre anecdotes Huston adaptateur boîte aux lettes
Le centre de contrôle de Houston où Deke Slayton montre l’adaptateur bricolé servant à éliminer le dioxyde de carbone dans le module lunaire / Crédits : NASA

7/ Un froid spatial

Dans ces conditions, impossible de remplir les objectifs initiaux du vol spatial. Une mission de sauvetage fut donc mise sur pied. Pour maintenir en vie les astronautes, il fallut faire des choix. Afin de faire des économies de courant, l’électricité fut rationnée. L’équipage dut couper le chauffage et la température chuta très vite.

Sans alimentation, la quasi-totalité de la nourriture devint inconsommable. L’eau était aussi une ressource précieuse qui fut utilisée avec parcimonie. Au total, les astronautes ont dû tenir quatre longs jours dans le froid en mangeant et en buvant très peu. Tous les membres de l’équipage perdirent beaucoup de poids lors de la mission. Fred Haise développa même une infection au foie à cause du manque d’eau.

8/ À l’étroit dans le module

Toujours pour économiser des ressources en vue de la redescente sur Terre, les astronautes se réfugièrent dans la partie du vaisseau initialement prévue pour se poser sur la Lune. Toutefois, le module Aquarius était conçu uniquement pour un équipage de deux personnes. Ainsi, le système de nettoyage du dioxyde de carbone ne pouvait pas s’occuper des trois astronautes. Ils durent donc fabriquer un adaptateur pour leur permettre de tenir. Le bricolage fut nommé « mailbox (« boîte aux lettres »).

Apollo 13 anecdotes adaptateur mailbox
Jack Swigert et l’adaptateur bricolé dans le module lunaire / Crédits : NASA
Avatar

Rédigé par Christophe B.