in

Une ancienne civilisation inconnue aurait vécu dans la forêt amazonienne

Crédits : Neil Palmer / Wikipédia

Plus de 450 géoglyphes ont été découverts dans les zones défrichées de la forêt amazonienne. Les géoglyphes, ce sont des constructions uniquement visibles du ciel que les chercheurs britanniques sont actuellement en train d’étudier. Il s’agirait donc des traces d’une civilisation ayant vécu dans la forêt amazonienne il y a plus de 3 000 ans.

Selon la croyance, il n’y aurait jamais eu de civilisation évoluée dans la région amazonienne avant l’arrivée des Européens en Amérique, la forêt étant uniquement peuplée de petits clans de chasseurs-cueilleurs. Or, depuis 1999 et après qu’une large déforestation ait été opérée, les chercheurs ont découvert des monuments aux formes géométriques dans cette zone, œuvres d’une ancienne civilisation.

Si les circonstances de ces découvertes, rendues possibles par la déforestation, sont fâcheuses pour l’environnement (52.000 km◊ de forêt amazonienne disparaissent ainsi chaque année), elles n’en demeurent pas moins exceptionnelles : ces vestiges de routes et de bâtiments aux formes géométriques sont en effet tout ce qui reste d’une civilisation inconnue des scientifiques, qui aurait peuplé l’Amazonie il y a plusieurs milliers d’années.

À l’aide de drones, une équipe internationale de chercheurs dirigée par des scientifiques britanniques, va répertorier les géoglyphes en survolant les environs. Grâce au LIDAR, un système de télédétection par laser, les marques au sol pourront être détectées, celles cachées sous la canopée amazonienne également.

Les hypothèses vont bon train quant à la signification des géoglyphes. Les formes géométriques indiquent une probable utilisation symbolique, sans doute à vocation cérémonielle. D’autres chercheurs avancent que les anciens habitants les utilisaient pour se défendre. En effet, les constructions sont souvent situées en hauteur ou sur des collines.

José Iriarte de l’Université Exeter en Grande-Bretagne explique à la BBC : « Alors que certains chercheurs pensaient jusqu’ici que la forêt amazonienne n’avait été habitée que par des petits groupes de chasseurs-cueilleurs et d’agriculteurs ayant un impact minimal sur leur environnement, et que la forêt amazonienne que nous voyons aujourd’hui est intacte depuis des centaines d’années, un nombre croissant d’éléments montrent que ce n’est probablement pas le cas (…) Ces éléments suggèrent que l’Amazonie a été habitée par de grandes sociétés, complexes et hiérarchisées, qui ont eu un impact majeur sur leur environnement ».

Sources  : BBC – Science Fiction Histoire – Journal de la Science