in

Amputé de la main droite, il fabrique sa propre prothèse par impression 3D

Crédits : Capture vidéo / Youtube / TEDx Talks

Un français est parvenu, suite à un accident l’ayant privé de sa main droite, à fabriquer sa propre prothèse grâce à l’impression 3D. Un prix lui a été décerné par le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Nicolas Huchet a été amputé de sa main droite à 18 ans à la suite d’un accident de travail, alors qu’il était mécanicien. Une dizaine d’années plus tard, il désirait obtenir une prothèse nouvelle génération dont la caractéristique principale est que le patient peut bouger les doigts, contrairement aux prothèses proposées par la sécurité sociale. Malheureusement ces prothèses sont très onéreuses et non prises en charge par celle-ci.

Quelque temps après, Nicolas Huchet découvre l’impression 3D avec l’équipe du FabLab de Rennes. Il entreprend alors de fabriquer sa prothèse, et ce avec l’aide précieuse des membres du FabLab. En quelques mois, un prototype voit le jour, une prothèse d’avant-bras myoélectrique, donc dirigée par des capteurs musculaires présents sur le bras.

« Même si on n’arrivera jamais à la hauteur d’une prothèse vendue sur le marché, on peut cependant créer une alternative de main robotisée pour amputés à moindre coût », explique Nicolas Huchet.

C’est ainsi qu’en 2013 est né le projet BionicoHand, dont le but est de donner les moyens de fabriquer une prothèse pour ceux qui en auraient besoin, suivant la même démarche que Nicolas Huchet. Ce 15 avril 2015, il s’est vu décerner le prix TR35 par le MIT Technology Review (revue de l’université MIT), récompensant l’innovateur social de l’année de moins de 35 ans.

Voici une vidéo où Nicolas Huchet raconte son histoire et explique sa démarche (non sans humour) lors de la 2e édition de TEDx à Rennes en 2013. Le programme TEDx est une fondation américaine à but non lucratif ayant été créée pour permettre au plus grand nombre un accès aux idées et à la passion pour la connaissance.

Sources : Sciences et AvenirBionico Hand

– Crédits photo : The Mixxie