in

Une ambulance volante sans pilote réussit son vol d’essai

Crédits : Capture vidéo

Afin d’offrir une solution alternative aux missions de sauvetage sur terrains difficiles ou sur les zones de combat, un véhicule volant et robotisé mis au point par la société Urban Aeronautics a passé avec succès son premier vol d’essai. 

Sur des terrains très difficiles ou encore des zones de conflit, les missions de recherche et de sauvetage peuvent être très compliquées pour les hélicoptères qui sont actuellement la meilleure option de transport. En effet, ceux-ci ont besoin de zones claires pour atterrir et dans le cas de zones de guerres, ils peuvent être des cibles potentielles. Alors, pour offrir une alternative, la société Urban Aeronautics a mis au point des ambulances volantes et robotisées dénuées de pilotes. Un premier vol d’essai récemment réalisé a été un succès.

Baptisé « Cormorant », l’engin autonome est fait pour transporter personnes ou matériels sans qu’il n’y ait besoin de pilote à bord. Plutôt que des hélices ou rotors, l’engin embarque plusieurs ventilateurs robustes qui lui permettent d’atteindre l’altitude souhaitée et d’évoluer dans les airs. L’engin se pilote seul grâce à divers altimètres lasers, radars et capteurs et est assez intelligent pour corriger lui-même ses erreurs. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, le Cormorant s’apprête à atterrir puis s’arrête pour corriger sa position.

Si les capteurs sont hors d’usage pour quelque raison que ce soit, le système est fait pour prendre lui-même le relais des décisions à prendre. Si le Cormorant détecte un problème potentiel, le cerveau robotique du drone peut décider de la marche à suivre : rentrer à la maison, attendre plus d’instructions ou essayer une trajectoire de vol différente.

Certaines améliorations sont toutefois à apporter comme l’a déclaré la société. Ce vol d’essai a en effet été relativement court (une à deux minutes) et bien que le terrain était irrégulier, il manquait tout de même de sérieux obstacles. D’autres tests sont déjà prévus dans des conditions plus dures.

Source