in

Amateurs de bière, une pénurie de CO2 menace votre boisson en Europe !

Crédits : MaxPixel

Le nord de l’Europe manque actuellement de dioxyde de carbone et la bière comme les autres boissons gazeuses pourraient donc bientôt manquer de pétillant. La production de viande conservée grâce au CO2 pourrait également être touchée.

On observe actuellement une grave perturbation de la chaîne d’approvisionnement européenne en dioxyde de carbone (CO2) industriel et de qualité alimentaire selon le site web de l’industrie gazière Gasworld. La pénurie de CO2 n’affecte pas seulement les boissons, mais aussi la production de viande en Europe. Le dioxyde de carbone est utilisé dans les emballages de viande pour ralentir la croissance microbienne et préserver la couleur et la fraîcheur de la viande. Dans les abattoirs, le CO2 est également parfois utilisé pour étourdir les animaux avant de les tuer comme le rappellent des représentants de la British Meat Processors Association (BMPA).

Le problème a commencé avec la fermeture récente de plusieurs usines industrielles qui fournissent du CO2 liquide à travers le nord de l’Europe. Dans un communiqué publié le 20 juin, Gavin Partington, directeur général de la British Soft Drinks Association, a déclaré que ces fermetures avaient eu lieu « pour diverses raisons, y compris l’entretien et la rénovation » affectant au passage un certain nombre d’entreprises qui produisent ou distribuent des aliments et des boissons. La pénurie de CO2 pourrait durer jusqu’à « quatre semaines ». Dans les jours qui ont suivi le communiqué, le flux de CO2 à travers le nord de l’Europe a effectivement commencé à ralentir. En Europe, le Royaume-Uni est le pays le plus durement touché. Les producteurs britanniques de boissons gazeuses cherchent « activement » de nouveaux fournisseurs afin de pouvoir suivre la demande.

Le CO2 dont il est ici question est fondamentalement le même que le CO2 dans l’atmosphère terrestre, mais il doit être de qualité alimentaire. En d’autres termes, pour être utilisé dans les aliments ou les boissons, le CO2 doit être purifié conformément aux réglementations et normes locales afin d’être exempt de contaminants. Si vous vous demandez si le Royaume-Uni et le reste de l’Europe pourraient puiser un peu de CO2 de l’atmosphère en attendant des jours meilleurs, notez que celui-ci est mélangé avec de l’azote, de l’oxygène et d’autres éléments. Il serait donc très coûteux et fastidieux de l’extraire et de l’affiner, du moins dans les quantités habituellement collectées dans les processus industriels.

Source