in

Allez au cinéma et dans les musées (une fois par mois) pour vaincre la dépression !

Crédits : PxHere

Assister à des événements culturels (cinéma, théâtre et autres sorties), rien qu’une fois par mois, aiderait à combattre la dépression chez les personnes âgées, révèle une étude publiée dans la revue British Journal of Psychiatry.

Nous savons désormais que certains médecins écossais encouragent leurs patients à se rendre à l’extérieur pour se soigner. L’idée ? Explorer la nature dans le cadre d’une stratégie de traitement globale. Le simple fait de “sortir” de chez toi entraînerait en effet des bienfaits considérables sur le moral et, par association, sur le corps. C’est également ce que propose une étude publiée par des chercheurs britanniques de l’University College of London. Il n’est en revanche pas ici question de “nature”, mais de sorties culturelles.

Cinéma, théâtre, musées…

Des chercheurs ont pour cette étude suivi, pendant 10 ans, 2 148 hommes et femmes de plus de 50 ans. Aucune de ces personnes ne présentait de signes dépressifs avant de s’engager. Des entretiens ont alors été menés au fil des ans pour mesurer la fréquence à laquelle les participants assistaient à des manifestations culturelles (pièces de théâtre, concerts, opéra, cinéma, musées, etc.), et l’incidence de ces sorties sur leur moral.

Il en ressort alors qu’indépendamment de l’âge, du sexe, de la santé, du revenu, ou encore des relations avec la famille et les amis, le simple fait de participer à ces événements profitait aux différents sujets. Le risque de dépression serait réduit de 32 % rien qu’en assistant à des manifestations culturelles tous les quelques mois. Une fois par mois, et le risque de développer des symptômes dépressifs diminuerait de 48 %.

Crédits : PublicDomainPictures / Pixabay

Des “effets secondaires” positifs

Pour expliquer ces résultats, Daisy Fancourt, principale auteure de l’étude, propose de nombreux « effets secondaires” positifs générés par la participation culturelle. « Aller à des concerts ou au théâtre vous fait sortir de la maison, ce qui réduit les comportements sédentaires et encourage les activités physiques douces, qui protègent contre la dépression, explique-t-elle. Cela crée également un engagement social, réduisant l’isolement. S’engager dans les arts réduit également le stress. Les niveaux de cortisol (hormone du stress) sont plus bas, ce qui entraîne une inflammation de l’organisme plus faible, elle-même associée à la dépression ».

Ainsi, à l’instar d’un bon “bol de Nature”, il y aurait d’autres approches non médicamenteuses, parfois gratuites et généralement accessibles au plus grand nombre, susceptibles de combattre les sentiments dépressifs.

« Être socialement ou culturellement actif stimule la réflexion. Ces activités peuvent susciter des sentiments agréables, et elles offrent souvent des possibilités d’interaction avec les autres, tout ce qui peut améliorer la santé mentale », ajoute Turhan Canli, professeur associé de psychologie à la Stony Brook University de New York. Ainsi, de la même manière que nous recommandons la consommation de “cinq fruits et légumes par jour”, un engagement régulier dans des activités artistiques et culturelles pourrait être planifié pour soutenir un vieillissement en bonne santé ».

Source

Articles liés :

Une stimulation électrique dans le cerveau pour traiter la dépression ?

Contre la dépression, vaut-il mieux faire du sport ou prendre un bain chaud ?

La dépression à long terme altère le cerveau de façon permanente