in ,

Alerte étude ! Un seul sachet de thé peut libérer des milliards de particules plastiques

Crédits : Pixabay

Une récente étude nous apprend que les sachets de thé en matière plastique – nouveaux sur le marché – libèrent, sous l’effet de la chaleur, des milliards de microparticules dans l’eau.

Les sachets en plastique ont récemment fait leur apparition sur le marché des thés et tisanes. Mais sont-ils pour autant sans danger ? Après tout, nous savons que le plastique réagit sous l’effet de la chaleur. Pour le savoir, des chercheurs canadiens ont récemment testé les sachets de quatre grandes marques (qu’ils ne citent pas). Après les avoir débarrassés de leurs feuilles de thé, et après les avoir passés sous l’eau pour les rincer, tous les sachets ont été plongés dans une eau à 95 °C (la température moyenne de l’eau pour le thé). Résultats : tous ont libéré des milliards de micro et nanoparticules de plastiques. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue ACS Environmental Science & Technology.

On apprend plus précisément que le simple fait de tremper un sachet de thé en plastique plastique vide à 95 degrés Celsius peut libérer plus de 2 millions de microparticules de plastique d’une taille comprise entre 1 et 150 micromètres, et près de 15 milliards de nanoparticules et microplastiques mesurant moins d’1 micromètre. Au final, les chercheurs estiment qu’entre 13 et 16 microgrammes de plastique (Nylon ou PET – polytéréphtalate d’éthylène) sont libérés dans une simple tasse de thé. La température de l’eau joue ici un rôle très important. En effectuant les mêmes tests à température ambiante (22 °C), ces mêmes sachets libéraient en effet environ 300 fois moins de particules.

Besoin de recherches supplémentaires

« Nous avons été choqués de constater le nombre élevé de particules de plastique libérées dans la boisson. C’est beaucoup plus que dans d’autres aliments ou boissons, tels que de l’eau en bouteille, explique Nathalie Tufenkji, de l’Université McGill et principale auteure de l’étude. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires pour comprendre les effets potentiels de la consommation de ces micro/nano plastiques sur la santé humaine ».

Ces effets font actuellement l’objet de nombreuses recherches, à mesure que nous prenons conscience de l’omniprésence du plastique dans notre environnement proche. En août dernier, l’OMS publiait un rapport synthétisant les dernières connaissances sur les microplastiques dans l’eau potable. Leur conclusion : ils ne présentent pas de risques pour la santé. « Les informations disponibles sont insuffisantes pour tirer des conclusions définitives sur la toxicité des nanoparticules », pouvait-on lire dans le rapport. En revanche, l’organisation insistait sur la nécessité d’approfondir la question.

De plus en plus de fabricants proposent désormais des sachets de thé et de tisane en plastique. Mais sont-ils pour autant sans danger ? Crédits : Pixabay

En attendant d’en apprendre davantage, le mieux est encore d’éviter l’utilisation de ces sachets en plastique – et de tout plastique à usage unique – et de privilégier la consommation de thé en vrac, en utilisant des sachets réutilisables ou des filtres en inox.

Articles liés :

Canada : McDonald’s va expérimenter deux restaurants sans plastique

Les couverts en plastique rentrent dans le top 10 des déchets trouvés sur les plages

Le Népal va interdire les plastiques à usage unique sur l’Everest