in

Airbus travaille sur la conception de sièges d’avion intelligents

Crédits : Layer

Le célèbre constructeur aéronautique européen collabore actuellement avec une société de design britannique. Ce travail est fait dans le cadre de la mise au point de sièges intelligents, à destination des passagers de la classe économique. Et si le voyage en avion pour les classes les moins aisées pouvait devenir plus supportable ?

Améliorer le confort des “classes éco”

Les sièges d’avion en classe économique ne sont pas vraiment un gage de confort, surtout concernant les vols long-courriers ou encore pour les personnes de grande taille. Non seulement l’espace entre les sièges est très réduit, mais leur épaisseur est également loin de transformer un voyage de plusieurs heures en partie de plaisir.

Comme l’explique un article publié par Business Insider le 19 février 2019, le constructeur aéronautique Airbus travaille avec la société de design Layer basée à Londres (Royaume-Uni) afin de mettre au point le siège éco du futur. Évoquons le fait qu’il s’agit de la première fois qu’un projet innovant tente d’apporter du confort aux passagers de la classe économique.

La problématique sur laquelle ces deux sociétés ont planché est la suivante : comment les textiles intelligents peuvent-ils améliorer le confort des passagers, tout en continuant de faire économiser de l’espace, du poids et donc du carburant aux sociétés aériennes ?

Crédits : Layer

Un siège qui s’adapte au passager

Les premiers résultats – après 18 mois de collaboration – ont donné un concept de siège baptisé Move, et un prototype a d’ores et déjà vu le jour. Premier constat : ce siège n’offre pas vraiment davantage d’espace. Mais comme l’indique Layer sur la page officielle du projet, cet espace est rendu plus agréable à vivre. Aux allures de chaise de camping, le siège Move est composé d’un textile enroulé autour d’un cadre en aluminium. Il s’agit d’un textile intelligent ayant été obtenu via une couche de fil conducteur connecté à une série de capteurs, le tout géré par une application mobile.

Il faut savoir que le siège envoie des courants électriques via le fil conducteur – le but de la manœuvre étant d’adapter la fermeté du siège. Alors que d’autres caractéristiques sont prises en compte telles que la température, la tension, la pression ainsi que les mouvements, le siège peut se régler sur trois modes différents : sommeil, repas et massage. Par ailleurs, Airbus et Layer ont également pensé à la sécurité des objets. En effet, les sièges sont dotés de poches de rangement dont la sensibilité du tissu permet de détecter un éventuel oubli.

Sources : DezeenPresse Citron

Articles liés :

Airbus dévoile son nouveau concept de cabines d’avion futuristes

Airbus dépose un brevet pour concevoir un avion volant à 5 500 km/h

Les casques de réalité virtuelle, une source de danger dans les avions ?

Notez cet article