in

Les ailes antireflets de ce papillon pourraient inspirer nos futurs écrans

Crédits : Hasan Radwanul Siddique, KIT

Les surfaces transparentes de nos écrans d’ordinateur ou de smartphones produisent des reflets qui peuvent gêner, surtout quand on ne peut pas lire cet article parce qu’il y a trop de soleil. Les ailes d’un papillon, le Greta oto, pourraient inspirer un nouveau matériau qui permettra bientôt aux écrans d’éviter de refléter la lumière.

Une vitre peut renvoyer entre 8 et 100 % de la lumière, mais les ailes de ce papillon hors du commun n’en reflètent que 2 à 5 % maximum. Elles sont tout d’abord ultra-transparentes et le plus étonnant est qu’elles ne produisent aucun reflet : discrétion assurée pour le Greta oto. Cela lui permet de se fondre dans son environnement et sa présence nous prouve que l’endroit est sain puisque ce papillon ne se trouve que dans des lieux naturels et agréables.

Cette faculté viendrait en réalité de la structure irrégulière de ses ailes, que des scientifiques du Karlsruhe Institute of Technology d’Allemagne cherchent à reproduire. « Chose intéressante, l’aile du papillon montre un faible taux de réflexion du spectre de lumière visible aux humains, mais elle supprime également les radiations infrarouges et ultraviolettes qui peuvent être perçues par des animaux. C’est important pour la survie du papillon », expliquent les chercheurs.

La surface des ailes a été observée de plus près et s’est avérée composée de nanostructures de forme allongée, comme des colonnes. Leur taille peut varier de 400 à 600 nanomètres de hauteur et elles peuvent être disposées de 100 à 140 nanomètres d’écart, sachant qu’un mètre correspond à 1 milliard de nanomètres. La disposition et la taille de toutes les nanostructures ont été cartographiées.

Les chercheurs ont constaté que cette faculté d’anti-reflet provient bien de ce chaos entre les nanostructures, grâce à une simulation sur ordinateur. Et ce n’est pas tout : ces nanostructures s’autonettoient et sont imperméables, des propriétés que l’on pourrait retrouver sur nos futurs écrans.

Finis les écrans illisibles parce qu’il y a trop de reflets, les ailes du Greta oto pourraient bien servir au développement de matériaux capables de ne refléter aucune lumière. Vos smartphones ou même vos vitres pourront bientôt en être équipés.

Nanostructures des ailes du Greta oto
Nanostructures des ailes du Greta oto / Crédits photos : Karlsruhe Institute of Technology (KIT)

Sources : Sciences et Avenir, Futura Sciences, Melty Discovery, Ubergizmo.

– Illustration principale : © Hasan Radwanul Siddique, KIT