in

Agriculture et environnement : vers une production durable ?

Crédits : pcdazero / Pixabay

Souvent pointée du doigt, l’agriculture occupe une place majeure au cœur du débat sur l’environnement. En effet, à l’heure où l’existence d’un réchauffement climatique planétaire ne peut plus être ignorée, l’agriculture et ses conséquences divisent les opinions. Si certains continuent à souligner ses effets particulièrement nocifs sur la planète, la prise de conscience environnementale d’une grande majorité de la population nous dirige peu à peu vers des solutions durables qui pourraient bien tout changer…

La question de l’agriculture au cœur du débat sur le climat

Selon l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) les aides de l’état aux agriculteurs à travers le monde devraient plutôt servir le service public et être réorienter vers des problématiques environnementales globales tel que la lutte contre le gaspillage ou le réchauffement climatique. L’organisation déclare ainsi dans son dernier rapport la nécessité de « réorienter le soutien vers des améliorations des services publics qui bénéficient aux producteurs, aux consommateurs et à la société dans son ensemble ».

D’après le même rapport, les agriculteurs se voient directement verser plusieurs milliards d’euros chaque année. Un investissement qui, selon eux, ne devrait pas se limiter aux producteurs. Elle devrait au contraire plutôt répondre à des problématiques plus générales concernant le climat et les innovations technologiques. L’agriculture doit être bouleversée et se renouveler entièrement afin de s’adapter aux questions environnementales. Une façon de penser qui, après observation, se développe déjà peu à peu…

agriculture
Crédits : Pixabay / TheDigitalArtist

Vers une production durable ?

On observe de plus en plus une véritable prise de conscience environnementale au niveau des consommateurs, plus nombreux à commander des paniers bio ou à consommer local. Mais également au niveau des producteurs !  Un changement qui s’observe petit à petit et qui englobe de nombreux aspects de l’agriculture, de la production à la vente.

Mais tous les agriculteurs ne sont pas égaux à ce niveau. En effet, toutes ces questions opposent une nouvelle fois les petites exploitations familiales aux grandes exploitations commerciales. Pour tenter de rééquilibrer les choses, un nouveau modèle de production se développe, lentement mais sûrement : l’agriculture de groupe. Encore peu reconnue chez nous, elle fonctionne particulièrement bien dans les pays émergents. Il s’agit d’une solution disposant de nombreux atouts. L’agriculture de groupe permet en effet une mutualisation des terres et du travail, et présente ainsi un véritable avantage économique.

Par exemple, les agriculteurs mettent de plus en plus souvent leurs moyens en commun au sein de SCOP, sociétés coopératives. Pour faire des économies, ils achètent du matériel en commun et parfois d’occasion, comme on en trouve sur des sites d’annonces tel que Agriaffaires.

L’émergence de nouveaux modèles de production comme celui de l’agriculture de groupe en France, sont une preuve que le domaine globale de l’agriculture possède une capacité d’adaptation et d’innovation qui pourrait bien servir dans le futur aux besoins de notre planète…

Articles liés :

Quelles innovations pour représenter l’agriculture de demain ?

L’agriculture biologique peut-elle nourrir le monde ? Oui, mais…

Un rapport alarmant de l’ONU indique que l’agriculture intensive met en péril nos ressources en eau potable

Agriculture et environnement : vers une production durable ?
noté 5 - 1 vote[s]