in

Le T. Rex était plus lent que vous ne le pensez

Crédits : Jcoop/Pixabay

De nouvelles simulations basées sur le mouvement de la queue du T. Rex ont estimé la vitesse de marche moyenne de ces animaux à un peu moins de 5 km/h. Pour mettre cela en perspective, il s’agit de la vitesse de marche moyenne d’un humain.

Le T. Rex, qui vécut dans ce qui est maintenant l’ouest des États-Unis il y a entre 66 millions et 68 millions d’années, est probablement le plus emblématique des dinosaures carnivores. Selon l’American Museum of Natural History, un adulte aurait mesuré environ douze mètres de long, 3,6 mètres de haut pour cinq à sept tonnes en moyenne sur la balance. Une question se pose alors : à quelle vitesse un si gros animal pouvait-il se déplacer ?

Considérer la queue du T. Rex

Il y a quelques années, des chercheurs ont répondu à cette question en examinant la masse et la hauteur des hanches du prédateur, intégrant parfois la longueur de foulée des empreintes préservées. Ces estimations avaient alors placé la vitesse de marche d’un T. Rex à entre 7,2 et 10,8 km/h.

Dans le cadre de nouveaux travaux, des chercheurs de l’Université libre d’Amsterdam ont exploré le rôle joué par le mouvement vertical de la queue du tyrannosaure.

Les queues des dinosaures influençaient naturellement la manière dont ils se déplaçaient de multiples manières“, explique Pacha van Bijlert van Bijlert, qui a dirigé cette étude. “Non seulement elle servait de contrepoids, mais la queue produisait également une grande partie de la force nécessaire pour faire avancer le corps grâce à deux gros muscles (les muscles caudo-fémoraux) capables de tirer les jambes vers l’arrière à chaque pas“.

Les chercheurs ont ici calculé la vitesse de marche de T. Rex en modélisant le mouvement de cette queue flexible.

D’après les simulations, celle du célèbre Tyrannosaure se serait balancée de haut en bas pendant la marche. Ces mouvements stockaient et libéraient de l’énergie par les ligaments extensibles. Lorsque le rythme d’une queue qui se balance atteint la résonance (la plus grande réponse de mouvement avec le moins d’effort), ce rythme peut alors “indiquer la fréquence des pas de l’animal lors d’une marche sans hâte“, écrivent les auteurs.

t-rex
Crédits : Rick Stikkelorum, Arthur Ulmann, Pasha van Bijlert

Moins de 5 km/h

Ces travaux se sont concentrés sur un spécimen adulte connu sous le nom de “Trix”, dont les restes sont conservés dans la collection du Naturalis Biodiversity Center à Leiden, aux Pays-Bas. Les chercheurs ont scanné et modélisé les os de sa queue en se référant à des marques sur les vertèbres soulignant où ses ligaments étaient attachés. À partir de cette reconstruction numérique osseuse et ligamentaire, ils ont ensuite créé un modèle biomécanique de la queue de l’animal.

Le modèle de queue vous donne une fréquence/rythme de pas probable pour T. Rex, mais vous devez également déterminer la distance parcourue à chaque pas“, notent les chercheurs. Pour ce faire, ils ont pris la longueur de pas d’un tyrannosaure légèrement plus petit que Trix, puis l’ont rapporté à sa taille. D’après ces calculs, la longueur de pas de Trix était d’environ 1,9 m. Ils ont finalement calculé la vitesse de marche en multipliant la fréquence de pas par la longueur de pas.

Résultat : la vitesse de marche moyenne d’un T. Rex était d’environ 4,6 km/h, selon ces travaux, ce qui est nettement plus lent que les estimations précédentes.

En revanche, cette étude se concentre sur les mouvements de haut en bas de la queue, “mais mouvements latéraux ne sont pas pris en compte“, souligne John Hutchinson, du Royal Veterinary College du Hertfordshire, au Royaume-Uni. Ce modèle de queue flexible n’en reste pas moins intéressant. La prochaine étape sera d’estimer la vitesse de course maximale d’un T. Rex.