in

À quand la mise en service du premier avion de ligne électrique fonctionnant à l’hydrogène ?

Crédits : HES Energy Systems

Une entreprise basée à Singapour désire développer ce qui pourrait devenir le premier avion électrique à hydrogène à assurer des lignes à l’échelle inter-régionale. Quelle est la nature de ce projet ?

Le concept d’avion électrique à hydrogène n’est en soi pas une nouveauté. En effet, le géant américain de l’aéronautique Boeing avait déjà effectué un premier vol de ce genre d’appareil en 2008. Cependant, depuis cet événement, peu d’initiatives ont vu le jour. Mais le projet le plus avancé semble bien être le HY4, un avion à quatre places développé notamment par Airbus et Siemens – et dont le premier vol a eu lieu en 2016.

Le but ? Concevoir un avion plus grand d’une capacité de 19 places, et assurer des lignes régionales. Mais ce projet tarde à livrer de nouvelles informations sur son évolution. HES Energy Systems, une société singapourienne spécialisée dans les piles à combustible pour drones désire appliquer une idée similaire, comme l’indique un communiqué de presse publié le 1er octobre 2018.

Il est également question d’un appareil à quatre places dont le pilotage est automatique. Selon le fabricant, cet avion baptisé Element One sera doté de moteurs électriques dont l’énergie sera fournie par des piles à combustible. Par ailleurs, HES Energy System promet deux types d’hydrogènes à utiliser, permettant à l’appareil de jouir d’une autonomie variable. En effet, l’utilisation d’hydrogène gazeux sera relative à une autonomie de 500 km, alors que l’hydrogène sous forme liquide donnera la possibilité à l’Element One de parcourir une distance dix fois plus importante, soit 5000 km !

Element One avion hydrogène 1
Crédits : HES Energy Systems

Comme Boeing, HES Energy Systems désire investir un marché pour l’instant occupé par les vols privés destinés aux clients ayant le plus de moyens financiers. Il est également question de faire le lien – courtes et moyennes distances – entre des aérodromes et autres aéroports de taille réduite. HES Energy Systems a également communiqué sur le temps de ravitaillement en hydrogène de l’appareil. Il sera de seulement dix petites minutes et l’entreprise a également promis que la production d’hydrogène aura recours aux énergies renouvelables. Enfin, il faudra être patient pour voir ce projet aboutir, car le premier vol n’est prévu qu’en 2025.

Sources : InverseFutura Sciences

Articles liés :

Voici le CityHawk, un taxi volant à l’hydrogène

Allemagne : les premiers trains à hydrogène du monde sont en service !

Un inventeur a transformé une vieille Honda de 1993 en « moto du futur » roulant à l’hydrogène