in

À la mode, le jeûne intermittent comporterait certains risques

Crédits : Pikrepo

Un magazine étasunien a récemment publié un article traitant du jeûne intermittent. Particulièrement à la mode actuellement, cette pratique fait l’objet d’avis partagés. La publication évoque divers effets négatifs tels que des vertiges, des difficultés à se concentrer et une altération du sommeil.

Des interrogations sur son efficacité

En 2019, nous définissions le jeûne intermittent, un genre de pratique alimentaire consistant à alterner des périodes de jeûne avec des périodes d’alimentation normale. Les adeptes ambitionnent de revenir à un rythme plus naturel pour le corps. Selon le naturopathe français Romain Vicente, le système digestif a besoin de repos. L’intéressé rappelait par exemple que durant la Préhistoire, les humains ne faisaient pas trois repas par jour comme c’est le cas aujourd’hui.

Réduire l’apport calorique, limiter la prise de poids ainsi que le taux de masse graisseuse, tels sont les vertus que l’on prête au jeûne intermittent. Cependant, un article publié par le magazine new-yorkais Newsweek le 18 octobre 2020 évoque cinq raisons de ne pas essayer cette pratique. Pour l’auteur, il n’est pas certain que le jeûne intermittent fonctionne sur le long terme.

jeûne nourriture alimentation régime
Crédits : Jean Fortunet / Wikipedia

De multiples effets indésirables

Il faut savoir que les avis divergent concernant le jeûne intermittent. Certaines études estiment que ce dernier permet de réduire les risques de se réveiller en pleine nuit, d’autres indiquent le contraire. Cette pratique perturberait le sommeil et ferait vivre à certains individus des nuits non réparatrices. Certaines recherches évoquent une diminution du temps de sommeil paradoxal. Or, celui-ci améliore la mémoire, l’humeur ainsi que les capacités d’apprentissage. Le manque de sommeil peut impacter la santé et le travail, si bien qu’il serait judicieux de fixer plusieurs collations par jour – entre 3 et 5 – plutôt que de jeûner. En prévenant l’envie de grignotage en pleine nuit, on améliore la qualité du sommeil.

Le jeûne intermittent pourrait être également source d’une baisse de la vitalité et de la vigilance. En effet, le corps ne consommerait pas assez de calories durant cette période. La pratique peut occasionner des vertiges, des problèmes de concentration ainsi que des soucis de fatigue. En cas d’étourdissement, il devient alors indispensable de se recharger en énergie avec une collation.

La promesse d’une perte de poids rapide est la raison principale poussant certaines personnes à pratiquer le jeûne intermittent. Néanmoins notre métabolisme est complexe, si bien que d’autres effets indésirables peuvent se faire sentir. Citons par exemple une perte de musculature ou encore une dégradation de l’apparence physique. En effet, il y a des risques de paraître plus âgé, plus frêle et en mauvaise santé. Se priver de nourriture durant un long moment peut aussi contribuer à une augmentation du taux de cortisol, et donc du stress. Or, un niveau élevé de cortisol est souvent synonyme de stockage de graisses, expliquant la présence d’un risque d’effet yo-yo.