in

À Dubaï, la police est à la pointe des innovations futuristes !

Crédits : capture Youtube / HOVERSURF OFFICIAL

L’émirat désire devenir une smart city d’ici 2020. Alors que la mobilité urbaine est une question primordiale dans ce plan, la police est évidemment au centre de ces innovations et est sûrement vouée à devenir la plus moderne du genre.

Dans le cadre du projet Smart Dubai 2021, les Émirats Arabes Unis veulent faire de la cité une « ville intelligente et heureuse ». Les autorités désirent que le projet soit mené à terme pour 2020, année de l’exposition universelle. Entre sept et huit milliards de dollars ont été investis et beaucoup d’éléments de la vie urbaine devraient être révolutionnés tels que les hôpitaux, les centres commerciaux, en passant par la voirie (routes, rues), les écoles ou encore la police.

Alors qu’en mai 2017, la police de Dubaï a accueilli le premier robot-policier, deux innovations liées à la mobilité vont prochainement être lancées : une moto volante pour les agents de police et un robot-voiture hybride présentés lors du Gitex 2017.

La moto volante aura la même mission qu’une moto classique, à savoir intervenir en cas d’urgence et surveiller le trafic. Cependant, se déplacer dans les airs comporte des avantages certains comme bénéficier d’une vue plus large, mais également éviter les embouteillages. Ce flying Hoverbike devrait voler à cinq mètres de hauteur à une vitesse de 70 km/h avec pilote. L’appareil sera également pilotable à distance et dans ce cas, la vitesse sera étendue à 100 km/h. Ce véhicule aérien dont l’autonomie sera de 25 minutes de vol pour quatre heures de charge devrait être testé avant la fin de l’année.

Le robot-voiture hybride a été développé par les sociétés Otsaw Digital et Activ Technology. Baptisé O-R3, ce véhicule est un concentré de technologie afin de scanner et analyser l’intégralité de son environnement proche : capteurs en tous genres, reconnaissance faciale, caméra Lidar 3D. Les données obtenues seront traitées par une intelligence artificielle intégrant le machine learning.

Sources : Daily MailL’Usine Digitale