in ,

À Dubaï, la police utilise des casques intelligents pour prendre la température de la population

Crédits : capture YouTube / KC Wearable

Toujours à la pointe de la technologie, l’émirat de Dubaï ne change pas ses habitudes même durant cette pandémie mondiale de Covid-19. Les forces de l’ordre de l’émirat utilisent désormais des casques intelligents. L’objectif ? Prendre la température des personnes à distance.

Un casque connecté pour la police

Avec plus de 13 500 cas pour 119 décès, les Émirats Arabes Unis font partie des États les plus touchés par le Covid-19 au Moyen-Orient. L’émirat de Dubaï, toujours au fait des dernières avancées technologiques, vient de doter sa police d’un nouvel équipement dernier cri. Selon l’agence de presse Reuters le 24 avril 2020, la police dubaïote utilise désormais des casques connectés afin de prendre la température de la population.

“Pour lutter efficacement contre la pandémie de Covid-19, nous avons mis le dispositif en place dans tous les postes de police de Dubaï, ainsi que pour tous les patrouilleurs dont le devoir les oblige à être en première ligne” a déclaré Aly al-Ramsy, un officier de la police de Dubaï.

casque température Covid 19
Crédits : capture YouTube / KC Wearable

Un soutien dans la lutte contre le Covid-19

Le casque en question mis au point par la société chinoise KC Wearable est plutôt performant. Selon une vidéo publiée le 27 mars 2020 (voir en fin d’article), celui-ci permet de scanner 200 personnes par minute à une distance de cinq mètres. Lorsqu’une personne présente une température trop élevée, le casque génère une alerte afin de prévenir le policier. Ainsi, ce dernier se charge d’interpeller la personne et d’appeler une ambulance. Le malade potentiel sera ensuite acheminé vers le centre de santé le plus proche. Il s’agit là d’un moyen rapide et plutôt efficace d’isoler les personnes pouvant être contaminées par le Covid-19.

La police dubaïote utilise ce dispositif afin de filtrer l’entrée de lieux jugés densément peuplés. Le Covid-19 s’est en effet développé plus rapidement dans la communauté des travailleurs migrants, vivant malheureusement dans des logements surpeuplés. Par ailleurs, plusieurs secteurs de la ville doivent à tour de rôle respecter un confinement total. Il s’agit là de la méthode employée dans l’espoir d’en finir avec l’épidémie.

Enfin, le fabricant KC Wearable a indiqué avoir écoulé un millier de casques de ce genre au Moyen-Orient, en Asie mais également en Europe. Ce dispositif peut effectivement soutenir la lutte contre le Covid-19. Toutefois, malgré des performances plus intéressantes par rapport aux pistolets thermiques, le casque se révèle logiquement impuissant dans le cas des personnes asymptomatiques.