in

À 92 ans, cette vieille dame apprend qu’elle porte un foetus momifié depuis plus d’un demi-siècle

Crédits : iStock

Alors qu’elle effectuait des examens de routine, une grand-mère chilienne de 92 ans a appris qu’elle portait dans son ventre un fœtus momifié depuis plus d’un demi-siècle. Du fait de son âge avancé, la vieille dame n’a pu être opérée et devra donc porter son enfant jusqu’à sa mort…

Voilà une histoire qui n’a rien de banal. Après avoir subi une mauvaise chute, une Chilienne âgée de 92 ans a été emmenée en toute urgence dans un hôpital de San Antonio, à l’ouest de Santiago. Lorsque les médecins effectuèrent une radiographie de contrôle de ses hanches, ils furent totalement stupéfaits par ce qu’ils découvrirent. Et pour cause, la nonagénaire portait dans son ventre un fœtus momifié dont l’âge de développement fut estimé à environ sept mois et son poids à 2 kilos. « C’est une découverte fortuite qui n’avait aucun lien avec les causes de l’examen de la patiente », a déclaré sur Radio Bio Bio un responsable d’un hôpital de la ville de San Antonio.

Bien que les médecins n’aient pas précisé la cause exacte de la momification du fœtus, il se pourrait qu’il s’agisse d’un cas de lithopédion (lire notre article). Ce phénomène rarissime — environ 300 cas recensés — se produit lors d’une grossesse abdominale extra-utérine : au lieu de se loger normalement dans l’utérus l’embryon migre et se développe au contact de l’abdomen. Le corps de la mère se protège alors de ce « corps étranger » en calcifiant le fœtus ainsi que la poche amniotique de manière à éviter toute infection. Le fœtus peut de cette façon rester dans l’abdomen pendant des décennies sans que personne ne s’en aperçoive.

Cette découverte fortuite n’a pourtant pas réellement étonné la nonagénaire qui a déclaré avoir été enceinte à l’âge de 17 ans. Il s’en était alors suivi un avortement qui avait mal tourné. « Comme le bébé était mort, l’hôpital avait alors procédé à un “’nettoyage”’ de mon utérus », raconte la vieille femme. « Mais moi j’ai toujours su que le fœtus était toujours là puisqu’au final ils n’avaient rien fait pour me l’enlever », poursuit-elle.

Pendant plus d’un demi-siècle, la vieille femme a donc vécu avec un fœtus mort et momifié dans son ventre sans que personne n’ait pu y remédier. Aujourd’hui, la situation reste d’ailleurs inchangée puisque les médecins ont refusé de l’opérer du fait de son grand âge. Condamnée à porter cet enfant jusqu’à la fin de ses jours, la nonagénaire a ainsi pu regagner son domicile seulement quelques heures après avoir été hospitalisée…

Sources : BBCLatintimesTopsanté

– Illustration : El Lider