in

À 2000 années-lumière de la Terre, une étoile se fait la malle

naine blanche
Crédits : WikiImages/Pixabay

Des chercheurs ont récemment fait la lumière sur une étrange étoile se déplaçant à plus de 3 millions de km/h sur un chemin la menant hors de notre Galaxie. Comment expliquer un tel comportement ?

Une étoile qui file à toute vitesse !

À environ 2 000 années-lumière de la Terre évolue une étoile particulière. LP 40−365, son nom, fait partie d’une race unique d’objets en mouvement ultra-rapide. « Cette étoile se déplace à près de trois millions de kilomètres à l’heure », souligne JJ Hermes, du Boston University College of Arts & Sciences. Si bien qu’elle quittera un jour la Galaxie. Pourquoi un tel départ précipité ? Considérez cet objet comme un éclat d’obus ayant survécu à l’explosion d’une étoile en supernova. Les détails de ces travaux sont publiés dans The Astrophysical Journal Letters.

Une supernova est essentiellement une étoile qui meurt. Deux mécanismes principaux peuvent produire ce type d’événement cosmique. Le premier résulte de l’implosion d’une étoile massive, tandis que la seconde résulte de l’explosion thermonucléaire d’une naine blanche initiée par la capture de matière déversée par un compagnon proche. Ce dernier processus implique donc deux objets imbriqués dans un système binaire. LP 40−365 intégrait jadis l’un de ces systèmes.

Tango meurtrier

S’appuyant sur les données du télescope Hubble et du chasseur d’exoplanètes TESS, le Pr Hermes et son équipe ont également découvert que l’étoile tournait sur elle-même environ toutes les neuf heures alors qu’elle se projette à grande vitesse vers les couches externes de la Galaxie. Sa rotation a manifestement été causée par l’explosion.

Déterminer son taux de rotation (relativement lent) peut alors donner des indices sur le système dont l’étoile est originaire.

Comme dit plus haut, l’un des types de supernovae implique l’explosion d’une naine blanche ayant consommé trop de matière déversée par une étoile compagnon. Parce que les deux étoiles tournaient ici l’une autour de l’autre très rapidement et étroitement, l’explosion de la première étoile « nourrie » par la seconde aurait alors arraché un morceau de cette dernière – LP 40−365 – le propulsant hors de la Galaxie.

étoile supernova
L’explosion qui a envoyé LP 40-365 vers les zones extérieures de la Voie lactée a été causée par une naine blanche ayant « aspiré » trop de matière de son compagnon. Crédits : Caltech/Zwicky Transient Facility

Notez enfin que si LP 40−365 se déplace effectivement très rapidement dans la Galaxie, d’autres objets font encore plus. Il y a quelques mois, des astronomes ont notamment repéré une étoile se déplaçant à plus de six millions de km/h. En cause : une rencontre rapprochée avec le trou noir supermassif de notre Galaxie.