in

7000 établissements d’enseignement supérieur déclarent une “situation d’urgence climatique” !

Crédits : Wikipédia

Des milliers d’instituts et autres établissements situés aux quatre coins du globe on déclaré une situation d’urgence climatique. Or, ces institutions se sont mises d’accord sur un plan d’action en trois étapes impliquant également les étudiants.

Un plan pour l’urgence climatique

Dans un communiqué publié par ONU Environnement le 10 juillet 2019, il est question d’une “situation d’urgence climatique”. Ainsi, pas moins de 7 000 instituts se disent prêts à s’engager sur un plan en trois étapes. Il s’agit premièrement d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030 (au plus tard en 2050). Il est également question de mobiliser d’avantage de moyens afin de faciliter la création de compétences et de mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. Par ailleurs, le plan évoque la création de cours portés sur l’environnement et la durabilité dans les programmes d’enseignement.

“Ce que nous enseignons façonne l’avenir. Nous nous félicitons de l’engagement pris par les universités de devenir climatiquement neutres d’ici 2030 et d’intensifier leurs efforts sur leurs campus”
a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive d’ONU Environnement.

Le document donne plusieurs exemples d’actions ayant déjà été menées. L’Université Strathmore (Kenya) a recours à des énergies propres et est notamment dotée d’un système photovoltaïque de 600 kW connecté au réseau. L’Université Tongji (Chine) a pour sa part beaucoup investi dans un programme d’éducation à la durabilité et en fait la promotion auprès d’autres établissements. Quant à l’Université de Californie (États-Unis), il est question d’un fonctionnement atteignant la neutralité carbone d’ici à 2025. Certains établissements ont déjà atteint cette neutralité carbone, comme c’est le cas de l’Université Colgate située dans l’état de New York.

L’Université Strathmore au Kenya dispose d’un système photovoltaïque de 600 kW connecté au réseau !
Crédits : Strathmore University

Qui est à l’origine de ce plan ?

Le communiqué a été rédigé par l’alliance jeunesse et éducation d’ONU Environnement, en collaboration avec l’Environmental Association for Universities and Colleges (EAUC) et l’ONG Second Nature, entre autres. Ces organisations se sont données pour objectif d’amplifier l’action climatique et le développement durable dans l’enseignement.

Comme dit précédemment, 7 000 instituts et autres établissements se sont engagés à l’échelon international. Parmi ces institutions se trouvent des établissements français. Citons la Kedge Business School, l’ICN Business School, l’Institut national polytechnique de Toulouse, Grenoble Ecole de Management ainsi que l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille. Évidemment, d’autres devraient suivre et s’engager dans ce plan.

Sources : ONU EnvironnementMediaterre

Articles liés :

Il y aurait désormais une catastrophe climatique chaque semaine, alerte l’ONU

Réchauffement climatique : cette infographie montre l’évolution des anomalies depuis 1880 !

“La civilisation est sur le point de s’effondrer si nous n’agissons pas maintenant”