in

47,6 °C au Koweït : record de chaleur battu pour un mois d’octobre dans l’hémisphère nord !

Crédits : Météo France

L’hémisphère nord vient d’enregistrer son nouveau record de chaleur pour un mois d’octobre. Ceci n’est pas vraiment étonnant dans la mesure où ce début de mois est marqué par de fortes anomalies de températures dans l’hémisphère nord. Outre le Koweït, de très nombreux records mensuels de températures ont été battus.

Un mois d’octobre « en surchauffe »

Dans une publication du 4 octobre 2019, Météo France indique qu’il a fait 47,6 °C à Al Wafrah, au Koweït. Il s’agit tout simplement du nouveau record de chaleur pour un mois d’octobre dans l’hémisphère nord. Auparavant, le record était détenu par Mecca (Californie) depuis le 2 octobre 1980 avec 47,2 °C. Ailleurs au Moyen-Orient, un record national autour des 44 °C a été atteint dans plusieurs stations du sud du Qatar le 2 octobre.

Le fait est que dans tout l’hémisphère nord, des records de chaleur ont été battus ! En Amérique du Nord, les 2 et 3 octobre ont été à l’origine de records locaux. Citons par exemple les États-Unis : New York (35 °C), Washington DC (36,7 °C), Atlanta (36,7 °C), Meridian (38,9 °C). Le Canada n’est pas en reste avec Toronto (31,8 °C) mais le Québec a fait exception, comme l’explique MétéoMédia.

canicule chaleur soleil
Crédits : iStock

Ailleurs dans l’hémisphère nord

En Mongolie, le nouveau record national pour un mois d’octobre a été mesuré à Hanbogd avec 31,1 °C. Par ailleurs, la barre des 30 °C a été franchie pour la première fois dans plusieurs stations du pays. D’autres records ont été mesurés au Japon, en Corée du Nord ou encore à Hong Kong. Dans l’Extrême-Orient russe au nord de Vladivostok, il a fait 26,4 °C le 2 octobre dans la ville de Khabarovsk.

Toutefois, le plus inquiétant semble provenir des latitudes plus proches de l’Arctique. À Alert (Nuvanut, Canada), c’est-à-dire l’endroit habité le plus au nord de la planète (82° de latitude nord), il a fait 4,9 °C le 1er octobre ! Autrement dit, nous sommes là à plus de 15 °C au-dessus des températures normales. Toutefois, le record n’a pas été battu, toujours détenu par les 5,3 °C du 18 octobre 2006.

Rappelons qu’en janvier, le Met Office estimait que 2019 ne serait pas loin d’établir un nouveau record de chaleur planétaire. Tout au long de l’année, les records se sont en effet multipliés avec notamment le nouveau record absolu de chaleur en France. Le 28 juin dernier à Vérargues (Hérault), où le mercure a grimpé jusqu’à 46 °C ! Ce même record était anciennement détenu par les 44,1 °C de Conqueyrac (Gard) du 12 août 2003.

Articles liés :

Canicule : record de chaleur et dégel au sommet du Mont-Blanc

Greta Thunberg réagit au record de chaleur en France : « Ce n’est que le début »

Avec localement plus de 50 °C, le nord de l’Inde fait face à un épisode de chaleur extrême