in

3 nouvelles exoplanètes ont été découvertes à 340 années-lumière

Crédits : NASA

Une équipe d’astronomes de l’Université d’Aix-Marseille annonce avoir fait la découverte à 340 années-lumière de trois nouvelles exoplanètes. L’une d’elles serait chaude, métallique, de la taille de la Terre avec une densité similaire à celle de Mercure.

La chasse aux exoplanètes continue. Trois nouveaux mondes ont été découverts : K2-229b, c et d. Le plus intéressant, K2-229b, que vous retrouverez à environ 340 années-lumière dans la constellation de la Vierge, est un peu plus grand que la Terre d’environ 20 %. Toutefois sa masse est deux fois et demie plus grande – ce qui en fait une planète plus massive que Mercure. Il ferait en surface près de 2000 °C. K2-229b orbite très près de son étoile hôte à 0,012 UA, soit environ un centième de la distance entre la Terre et le Soleil. Elle en fait par ailleurs le tour toutes les quatorze heures.

« Mercure se distingue des autres planètes telluriques du système solaire, contenant une très grande fraction de fer. Elle s’est donc formée différemment des autres. Nous avons été surpris de voir une exoplanète avec la même densité élevée, montrant que les planètes de type Mercure ne sont peut-être pas aussi rares que nous le pensions », explique l’astronome britannique David Armstrong, principal auteur de cette étude. « Curieusement, K2-229b est aussi la planète la plus interne d’un système d’au moins 3 planètes, bien que les trois orbites soient beaucoup plus proches de leur étoile que Mercure du Soleil ».

La nature dense et métallique de K2-229b pourrait avoir de nombreuses origines potentielles. L’une de ces hypothèses suggère que son atmosphère pourrait avoir été érodée par les vents et éruptions de son étoile parente. Dépouillée de son atmosphère, il ne resterait plus qu’une grosse boule chaude et métallique. Une autre possibilité est que K2-229b se soit formée suite à un énorme impact entre deux corps géants dans l’espace il y a des milliards d’années – de la même manière que la Lune se serait formée après que la Terre soit entrée en collision avec un corps de la taille de Mars.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Nature Astronomy.

Source