in

En 2100, les températures dans le Golfe Persique deviendront mortelles pour l’Homme

Crédits : Geralt/Pixabay

En 2100, le simple fait pour un être humain de se trouver en extérieur dans le Golfe Persique pourrait être mortel, une région du monde qui se verra frappée par de fortes vagues de chaleur et d’humidité. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue Nature Climate Change.

« Dici la fin du siècle, les zones du Golf Persique pourraient être frappées par des vagues de chaleur et d’humidité si sévères que le simple fait d’être dehors pendant quelques heures pourrait menacer la vie humaine. » C’est ce qu’assure une étude publiée le 26 octobre dernier dans la revue Nature Climate Change. En cause, les changements climatiques et le seuil d’adaptabilité de l’Homme à ces changements qui sera dépassé. « Le seuil définit la limite de survie pour un humain normal dans des conditions de bonne ventilation en extérieur, mais [ce seuil] est plus bas pour la plupart des gens. Les résultats définissent une région où le changement climatique, en l’absence d’une réduction significative, pourrait avoir un impact sévère sur son habitabilité dans le futur« , peut-on lire dans ces travaux.

Avant ces résultats, ces changements étaient déjà annoncés mais on estimait qu’ils n’interviendraient pas avant 200 ans. Mais ces nouveaux travaux tiennent compte de l’indice de « température au thermomètre globe-mouillé« , un indice composite de température utilisé pour estimer les effets de la température, de l’humidité, et du rayonnement solaire sur l’Homme. À partir de 35°C sur cette échelle, l’Homme, même trempé de sueur, ne peut plus refroidir son corps.

Ces dangereuses relations entre chaleur et humidité, et ce seuil de 35°C au thermomètre globe-mouillé, ce sont les eaux du Golfe qui pourraient être les premières à les connaître. « Quand cela va arriver, les température deviendront mortelles » déclare le docteur Elfatih A.B. Eltahir. Ce seuil de 35°C de température au thermomètre globe-mouillé a été approché en juillet dernier, avec 34,4°C, et pour les auteurs de ces travaux, il devrait être franchi avant l’an 2100.

Capture d’écran 2015-10-28 à 10.44.59
Capture : Google Earth

Source : nytimes