in

On sait enfin pourquoi les règles sont si douloureuses

Crédits : iStock

La plupart des femmes le savent bien, les règles ne sont pas toujours faciles à supporter. Et pour cause, 80% d’entre elles ressentent des douleurs abdominales, des nausées, des maux de dos ou encore des migraines intenses avant et pendant la période de leurs règles.

Longtemps laissé pour compte, des scientifiques se sont finalement penchés sur ce syndrome prémenstruel. Ils ont publié le résultat de leurs recherches dans le Journal of Women’s Health, en expliquant avoir trouvé l’explication à ce réjouissant cocktail qui touche la plupart des femmes chaque mois, à l’occasion des règles. L’étude scientifique, menée sur 3302 femmes suggère que ces symptômes sont provoqués par une inflammation aiguë, liée à la présence d’une protéine, la protéine C réactive, connue sous le nom de CRP (pour C-Reactive Protein). Cette protéine, synthétisée par le foie, apparaît dans le sang en cas d’inflammation dans l’organisme, et son taux est généralement mesuré pour évaluer les risques de maladies cardiovasculaires, d’AVC et de crise cardiaque. Étonnant car d’après les chercheurs de l’université de Californie à Davis, les femmes qui souffrent de ce syndrome prémenstruel possèdent un niveau élevé de cette protéine dans le sang.

“Les troubles de l’humeur, les crampes abdominales, les maux de dos, les fringales et la prise de poids, les sensations de ballonnements” apparaissent suite à la quantité présente de cette protéine dans le sang. Cette étude, jugée révolutionnaire, devrait conduire au développement d’autres recherches, cette fois plus spécifiques, sur la façon dont chaque symptôme se développe. Mais elle devrait déjà permettre de mieux prévenir les douleurs, en dosant notamment les anti-inflammatoires. En effet, les auteurs de l’étude espèrent que ces premières conclusions vont permettre d’aider les médecins à mieux accompagner les femmes concernées par ce syndrome prémenstruel, en leur prescrivant des médicaments plus adaptés, et en les guidant sur le comportement à adopter pour essayer d’éviter le déclenchement de l’inflammation.  

Les recherches autour des règles suscitaient peu d’intérêt avant cette première étude, notamment parce que la plupart des scientifiques sont des hommes et parce qu’il s’agit souvent d’un sujet tabou. Une étude, qui est donc justement qualifiée de révolutionnaire et exceptionnelle. En février dernier, le docteur John Guillebaud avait relancé le débat dans le quotidien britannique The Independent, en disant que les douleurs ressenties par les femmes pendant les règles pouvaient être aussi fortes que celles ressenties lors d’une crise cardiaque.

On sait enfin pourquoi les règles sont si douloureuses
noté 4.2 - 6 vote[s]