in

Ne vous lancez pas dans le “jelqing” pour agrandir votre pénis !

Crédits : Meditations / Pixabay

Un récent buzz autour d’une technique d’agrandissement du pénis baptisée « jelqing » alerte la communauté scientifique. Selon les experts, les conséquences sur le long terme pourraient être désastreuses !

En quoi consiste le jelqing ?

Le jelqing est une pratique ayant pour objectif d’agrandir le pénis. Comme l’explique un article du Daily Mail paru le 29 mai 2019, cette méthode pour le moins étonnante fait l’objet d’un important buzz sur la toile. Il s’agit d’étirer fréquemment le pénis lorsque ce dernier est à moitié en érection.

Selon les adeptes, il incombe de pratiquer ce geste sur une longue période afin d’obtenir les premiers effets. La croyance se rapporte au prétendu fait que chaque étirement provoquerait une petite déchirure du tissu pénien engendrant à son tour une cicatrice. Or, le tissu cicatriciel viendrait combler l’espace, ce qui permettrait au pénis de s’agrandir au fur et à mesure des traumatismes.

Interrogés par le quotidien britannique, plusieurs urologues américains condamnent fermement la pratique. Selon eux, il s’agit d’une perte de temps car les premières cicatrices peuvent mettre entre six mois et une année pour apparaître. Néanmoins, il y a beaucoup plus préoccupant : les risques pour la santé.

Une maladie handicapante

S’étirer ainsi le pénis de manière fréquente et sur longue durée peut former une sorte de plaque. Cette même plaque est malheureusement capable d’engendrer la maladie de La Peyronie, touchant actuellement entre 3 et 9 % de la population masculine adulte. Il s’avère que cette maladie peut être très handicapante pour les hommes actifs sexuellement. En effet à force de s’étirer le pénis, celui-ci peut se courber (pénis coudé) et les érections peuvent être très douloureuses, tout comme la pénétration lors de l’acte sexuel. Par ailleurs, les hommes concernés risquent également d’être atteints de dysfonctionnement érectile.

Crédits : Je t’aime, etc. sur Twitter

Les urologues évoquent également le fait que les plus curieux à ce sujet sont les jeunes hommes n’ayant souvent pas encore eu d’expérience sexuelle. Les spécialistes estiment que chaque homme préoccupé par la taille de son sexe devrait en parler à un médecin qualifié avant de se lancer dans une quelconque pseudo-solution. Quant à la pratique du jelqing, cette dernière n’est basée sur aucun fait scientifique !

Enfin, ont été évoquées les injections destinées à l’élargissement du pénis pratiquées par des cliniques non officielles aux États-Unis. Là encore, les mises en garde sont formelles, car il existe aussi un risque de voir apparaître la maladie de La Peyronie.

Source

Articles liés :

Le pénis captivus ou quand le sexe qui reste coincé dans le vagin, c’est possible ?

Pourquoi cette chercheuse encourage-t-elle les hommes à lui envoyer des photos de leurs pénis ?

Un pénis de cachalot empaillé vendu 5900 dollars !

Ne vous lancez pas dans le “jelqing” pour agrandir votre pénis !
noté 3.4 - 15 vote[s]