in

La NASA enverra du matériel sur la Lune dès 2020

Crédits : Wikipédia / William Anders

La NASA envisage de commencer à envoyer du matériel sur la Lune dès 2020, dans le cadre de sa mission Artemis, ont annoncé les responsables de l’agence vendredi.

Il y a quelques semaines, l’administration Trump demandait à la NASA de renvoyer des astronautes sur la Lune en 2024. Baptisée Artemis, la mission se dévoile peu à peu, pressée par un calendrier (très) accéléré. Nous savons désormais qu’une première mission non habitée sur la Lune aura lieu à partir de 2020. Pour ce faire, la NASA compte s’appuyer sur trois sociétés : Astrobotic, Intuitive Machines et Orbit Beyond. Ces dernières seront chargées de construire les atterrisseurs qui déposeront les premières charges de matériel sur notre satellite. Pour accomplir cette mission, chaque entreprise s’est vue attribuer entre 77 et 97 millions de dollars.

Trois sites privilégiés

Le premier atterrisseur – signé Orbit Beyond – atterrira sur Mare Imbrium, une plaine de lave située dans un cratère, en septembre 2020. L’instrument sera normalement envoyé dans l’espace à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX. Le second sera fabriqué par Intuitive Machines et atterrira en juillet 2021 sur Oceanous Procellarum. Il s’agit d’une mer située à l’ouest de la face visible de la Lune. SpaceX sera encore de la partie pour le lancement. Et enfin le troisième, d’Astrobotic, se posera en juillet 2021 sur Lacus Mortis, une plaine de lave basaltique. On ne sait pas pour l’heure qui sera chargé de son lancement.

À eux trois, ces atterrisseurs devraient normalement pouvoir déposer jusqu’à 23 charges utiles d’équipements. Ce matériel servira à préparer le terrain pour l’arrivée des astronautes en 2024.

« L’année prochaine, nos recherches scientifiques et technologiques initiales se dérouleront sur la surface lunaire, ce qui nous aidera à envoyer la première femme et le prochain homme sur la Lune dans cinq ans, a déclaré Jim Bridenstine, administrateur de la NASA. Investir dans ces services d’atterrissage commerciaux est également une autre étape importante dans la construction d’une économie spatiale commerciale au-delà de l’orbite terrestre basse ».

Lune
Lacus Mortis, une plaine située juste au sud de la Mare Frigoris. Crédits : Wikipédia

Programme serré

Toujours dans le cadre de ce programme, on rappelle qu’une première mission habitée autour de la Lune devrait avoir lieu en 2022. Avant un atterrissage humain prévu en 2024. Ces deux lancements seront gérés par la SLS (Space Launch System), la plus grande fusée de tous les temps signée Boeing.

Parallèlement, plusieurs missions seront également consacrées à la livraison des éléments de la mini-station qui sera construite en orbite lunaire. C’est ici que les astronautes débarqueront en premier, à bord de la capsule Orion. Ces derniers prendront ensuite un atterrisseur pour se poser sur la Lune. Une fois sur la surface, une partie de l’engin restera sur place, tandis que l’autre ramènera les astronautes à la station. Une fois (ré) embarqués dans la capsule, ils pourront alors rentrer sur Terre.

Source

Articles liés :

L’eau de la Terre et celle de la Lune pourraient avoir la même origine

Inscrivez votre nom sur le prochain rover de la NASA : Mars 2020

La NASA vient de montrer à quoi pourraient ressembler les premières maisons martiennes

Notez cet article