in

Ce complément alimentaire favoriserait les risques de fausses couches

Crédits : iStock

La FDA informe qu’un composé retrouvé dans certains compléments alimentaires entraînerait des problèmes de développement du fœtus chez des modèles animaux. Il favoriserait également les risques de fausse couche.

Ce lundi, la Food and Drug Administration (FDA) – qui surveille et réglemente la commercialisation des médicaments aux États-Unis – publiait un rapport troublant. Ce dernier semble en effet établir un lien entre la consommation de vinpocetine, un ingrédient retrouvé dans certains compléments alimentaires, et des troubles de la grossesse. Des expériences menées sur des rats et des lapins, signées du National Toxicology Program, ont en effet montré que le composé entravait le développement du fœtus et favorisait les risques de fausse couche.

« Les femmes enceintes peuvent subir les mêmes effets indésirables »

Pour cette étude, les chercheurs ont testé les effets de la vinpocétine sur le développement de fœtus d’animaux. De huit lapines et de 10 rates, plus précisément. Différentes doses leur ont été administrées (0, 25, 75, 150 ou 300 mg/kg par jour). Les résultats ont alors montré que le composé diminuait le poids des petits en gestation, et augmentait les risques de fausse couche des mères en devenir. Les chercheurs soulignent également qu’aucune malformation externe des fœtus n’a été observée.

« Les concentrations mesurées chez les animaux en gestation étaient similaires à celles rapportées chez les personnes prenant une seule dose de vinpocétine, peut-on lire dans l’étude. Ce qui indique que les femmes enceintes peuvent subir les mêmes effets indésirables. Ces résultats sont particulièrement préoccupants, car les produits contenant de la vinpocetine sont largement disponibles pour les femmes en âge de procréer, note l’administration dans un communiqué. C’est pourquoi nous conseillons aux femmes enceintes et aux femmes susceptibles de devenir enceintes de ne pas prendre de vinpocetine ».

Crédits : iStock

Aux industriels de prendre leurs responsabilités

On note au passage que ce composé est un produit de synthèse dérivé de la vincamine. Et que celle-ci est extraite des feuilles de la petite pervenche (Vinca minor). Les suppléments proposant ce composé vantent souvent les effets positifs sur la mémoire, par exemple. Ou encore sur les capacités de concentration et sur la perte de poids.

Au regard de ces nouveaux résultats, la FDA conseille donc désormais aux entreprises qui commercialisent des suppléments contenant de la vinpocétine de s’assurer que les étiquettes de leurs produits informent également des dangers potentiels pour les femmes enceintes et celles susceptibles de le devenir.

Conseille, et non ordonne. En effet, contrairement aux médicaments, la commercialisation des compléments alimentaires ne nécessite pas d’autorisation individuelle de mise sur le marché américain. Les industriels sont donc responsables de la conformité de leurs produits. Ils doivent donc normalement s’assurer que ces derniers ne doivent pas nuire aux consommateurs. Cela n’empêche pas la FDA de contrôler, et de donner son avis.

Source

Articles liés :

Tirez les vitamines des aliments, et non des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires seraient inutiles, voire dangereux

Est-il possible d’améliorer sa mémoire à l’aide de compléments alimentaires ?

Ce complément alimentaire favoriserait les risques de fausses couches
noté 4.5 - 2 vote[s]