in

Un arbre vieux de 2 624 ans s’épanouit dans un marécage américain

Crédits : Dan Griffin

Des chercheurs américains ont récemment étudié l’âge de cyprès chauves le long de la rivière Noire, dans le sud-est de la Caroline du Nord. Ils ont alors découvert un arbre (très) ancien, vieux d’au moins 2 624 ans.

On sait depuis les années 80 que les arbres de cette région – le long de la Black River, en Caroline du Nord – sont très anciens. Certains avaient à l’époque été datés à environ 1 700 ans, poussant la North Carolina Nature Conservancy à racheter plus de 6400 hectares de terrain dans le but d’étudier et de protéger les végétaux qui le composent.

Plus récemment, des chercheurs se sont penchés sur une zone qui n’avait jusqu’à présent jamais été étudiée. Ces derniers expliquent avoir prélevé plusieurs échantillons en prenant garde de ne pas nuire durablement aux arbres. Ils ont ainsi été capables d’estimer l’âge de certains spécimens en comptant le nombre de cernes formés par des couches de croissance annuelle.

Plus de 2 600 ans

Et le record est rapidement tombé. L’un de ces arbres – BLK227 – dans le “marais des Trois Sœurs”, aurait en effet au moins 2 624 ans. Il serait donc sorti de terre en 605 avant notre ère. Un autre arbre, baptisé BLK232, avait de son côté 2 088 ans (70 ans avant notre ère). Celui-ci vit le jour, à peu de chose près, en même temps que la grande reine Cléopâtre.

Mais il reste du terrain à couvrir. Et il n’est pas impossible que d’autres cyprès chauves (Taxodium distichum) dans le marais puissent être encore plus âgés. Notons qu’avec ses 2 624 ans, BLK227 est désormais le cinquième plus ancien arbre non clonal connu au monde.

Un cyprès chauve âgé de 2 624 ans découvert en Caroline du Nord. Crédits : NC Nature Conservancy. Jack Horan

« Il est extrêmement inhabituel de voir un aussi vieux peuplement d’arbres sur toute la longueur d’une rivière comme celle-ci, explique David Stahle, de l’Université d’Arkansas. Les cyprès chauves sont précieux pour le bois et ont été fortement exploités. Moins de 1 % des forêts vierges de cyprès chauve sont encore présentes ». Reste à voir si ces arbres restants pourront tenir encore quelques décennies de plus. Pour ce faire, ils vont devoir faire face à de nombreuses menaces indirectes, comme la pollution ou encore le réchauffement climatique.

Ces arbres sont par ailleurs très importants pour une autre raison. Les anneaux de cyprès chauves sont en effet très sensibles aux précipitations, et enregistrent tout un tas d’informations. Ainsi, les anneaux de BLK227 et BLK232 pourraient nous en apprendre davantage sur le climat (sécheresse, inondations) observé dans la région au cours de deux derniers millénaires.

Source

Articles liés :

Une association proclame la “Déclaration des droits de l’arbre”

Les arbres dorment également durant la nuit

Le plus grand arbre tropical du monde trouvé en Malaisie

Un arbre vieux de 2 624 ans s’épanouit dans un marécage américain
noté 4 - 1 vote[s]