in

Retour sur la Lune en 2024 : la Nasa dévoile le nom de sa mission

Crédits : iStock

La NASA a un nom pour sa prochaine mission lunaire : Artemis. En revanche, elle n’a pas encore le budget nécessaire. L’agence américaine demande 1,6 milliard de dollars supplémentaires.

Il y a quelques semaines, l’administration Trump a soudainement “pressé” la NASA, demandant à ce que l’agence américaine repose le pied sur la Lune en 2024. Un véritable défi, qui avance de quatre années la mission initiale. Sans nouvelles de la NASA (budget, déroulé des opérations), le Congrès américain a remis il y a quelques jours un petit coup de pression à Jim Bridenstine, l’administrateur de l’agence. Un peu dans la précipitation donc, nous savons désormais le nom de la mission. Ce sera Artemis, qui fait ici référence à la déesse mythologique grecque de la Lune et sœur jumelle d’Apollon. En revanche, il manquerait encore 1,6 milliard de dollars pour financer les opérations.

« Un acompte sur les efforts déployés »

C’est en effet la somme nécessaire et minimum pour payer les nouveaux véhicules terrestres et spatiaux nécessaires pour respecter l’échéance. « Je tiens à préciser que cet investissement supplémentaire constitue un acompte sur les efforts déployés par la NASA pour débarquer les humains sur la Lune d’ici 2024 », a déclaré Jim Bridenstine. Sur ses 21,5 milliards de dollars de budget annuel, la NASA a déjà dépensé environ 4,5 milliards pour le développement du vaisseau spatial Orion, le système Space Launch (SLS) – la fusée lourde – et pour le développement d’une mini station orbitale lunaire.

Ces trois “pôles” sont essentiels à la mission Artemis, et le reste du budget a déjà été alloué ailleurs. Pour la science planétaire par exemple, la mission Europa Clipper, ou encore pour le développement des télescopes James Webb et WFirst. Mais pour respecter les délais, il va falloir mettre les bouchées doubles. D’où le besoin de cette rallonge supplémentaire.

Nasa Lune
Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la Lune le 20 juillet 1969. Crédits : NASA

On rappelle également que le calendrier accéléré du président Trump vise un autre objectif : Mars. La NASA devra en effet tout faire pour se rendre sur la planète rouge avant 2033. La mission initiale avait été prévue avec une échéance à 2043. Une annonce encore une fois très (trop ?) ambitieuse. De nombreux défis sont en effet encore à relever. Outre les problèmes techniques, on ne peut aujourd’hui – au regard de nos connaissances – garantir la parfaite intégrité physique des astronautes. À la fois durant le voyage et sur place.

Source

Articles liés :

Jeff Bezos dévoile le nouveau design de son alunisseur visant à retourner sur la Lune en 2024

La Lune pourrait être les restes d’un ancien océan de magma terrestre

Un premier chinois et une station de recherche sur la Lune “dans une dizaine d’années” ?

Retour sur la Lune en 2024 : la Nasa dévoile le nom de sa mission
noté 4 - 2 vote[s]