in

New York : une expérience VR pour entraîner la police aux prises d’otages !

Crédits : capture YouTube / Eyewitness News ABC7NY

Le NYPD ne prend pas son travail à la légère, même s’il est question d’un jeu vidéo. L’une des polices les plus célèbres du monde s’entraîne avec sérieux à l’éventualité de prises d’otages, et ce par le biais d’un jeu en réalité virtuelle.

Des prises d’otages en VR

Selon un reportage de la chaîne ABC7NY publié le 25 avril 2019, la police de New York s’entraîne avec un dispositif de réalité virtuelle. Dans leur centre d’entraînement, les forces de l’ordre disposent désormais de plusieurs casques de réalité virtuelle et d’armes fictives connectées. Le but ? S’exercer quant aux actions à mener lors d’une prise d’otages via une simulation dédiée. Le reportage d’un peu moins de cinq minutes et visible en fin d’article montre les agents en pleine action.

Il s’agit d’une expérience issue de la collaboration entre l’Université d’État de Louisiane et la Sécurité intérieure aux États-Unis. Quant à la société V-Armed, celle-ci s’est chargée de produire la simulation. Il s’agit d’une société experte dans la conception d’expériences VR et 3D accompagnées de scénarios destinés à la défense, le maintien de l’ordre ainsi qu’à l’ingénierie. Actuellement en phase de test dans les locaux du NYPD, l’expérience en question pourrait dès les prochains mois être mise à disposition des autres polices situées aux quatre coins des États-Unis.

Crédits : capture YouTube/ Eyewitness News ABC7NY

Des scénarios basés sur la réalité

Selon John O’Connell, chef adjoint du NYPD chargé de la lutte contre le terrorisme, l’expérience est sans aucun doute un plus. L’intéressé indique que le dispositif n’a pas besoin d’être installé dans un endroit très vaste, et que les scénarios peuvent être changés. Par ailleurs, un suivi des agents est possible, qu’il s’agisse de leur précision et trajectoire de tir ou encore de la qualité de leurs négociations. Évoquons également le fait que les scénarios sont tous basés sur des faits réels.

Rappelons que la technologie est de temps à autre associée à la police. Citons par exemple la technologie LIDAR, qui selon des chercheurs pourrait aider à retrouver les corps de personnes assassinées et enterrées dans la nature. À Dubaï, le premier robot-policier a fait son apparition en 2017, tout comme une moto volante destinée aux agents. En Chine, depuis l’an dernier, la police de Zhengzhou utilise des lunettes à reconnaissance faciale pour contrôler la population et arrêter des individus. Par ailleurs toujours dans ce pays, un laser longue portée (1 km) non létal mais tout de même capable de faire de sacrés dégâts est prévu pour être mis à disposition des policiers.

Voici le reportage de la ABC7NY sur le jeu de réalité virtuelle actuellement utilisé par le NYPD :

Sources : VR SkoutPresse Citron

Articles liés :

Voici le nouveau simulateur de tir sur lequel s’entraîne la police

Le modèle X de Tesla : la future recrue de la police canadienne ?

La police pourra bientôt vous identifier grâce aux protéines de vos cheveux !

Notez cet article