in

La voiture électrique de Dyson, un projet encore mystérieux

Crédits : kazamatsuri / Flickr

Le géant britannique de l’électroménager design Dyson a récemment effectué des dépôts de brevets concernant sa future voiture électrique. Si ces dépôts donnent quelques indications sur le véhicule à venir, il est encore difficile de se faire une idée du rendu final.

Trois brevets déposés

La firme britannique Dyson est célèbre pour ses aspirateurs à séparation cyclonique sans sac ainsi que ses sèche-mains. Or en fin d’année 2017, nous évoquions une déclaration étonnante de James Dyson. Selon l’intéressé, une voiture électrique est en développement depuis 2015, et est prévue pour une commercialisation en 2021. De plus, celle-ci devrait faire l’objet d’un design et d’une ingénierie entièrement “made in Dyson”.

Dans un article paru le 8 mai 2019 dans la revue spécialisée Autocar, le patron de la firme a confirmé la publication de trois demandes de brevet. Ces derniers sont relatifs à l’empattement ultra-long de la voiture, sa carrosserie et ses jantes uniques. Il est également question de porte-à-faux courts et d’un pare-brise inhabituel.

Crédits : Dyson Ltd.
Crédits : Dyson Ltd.

Encore trop peu d’éléments

Le fait est qu’il est encore impossible de savoir à quoi ressemblera le crossover électrique de Dyson. Au-delà du mystère entourant le design du véhicule, James Dyson a cependant confirmé la présence d’une carrosserie en aluminium et indiqué que la capacité du véhicule sera de sept places. Par ailleurs, l’intéressé a également évoqué un accord déjà conclu avec un manufacturier pour les pneus. De plus, des améliorations visant à réduire le poids et la traînée aérodynamique sont prévues. Le but ? Maximiser les performances et la portée de la batterie, et ce tout en offrant un vaste espace de cabine ainsi qu’un confort inégalé pour le conducteur.

En ce qui concerne les éléments essentiels d’une voiture électrique que sont la batterie et la motorisation, absolument aucun détail n’a fuité. Nous pouvons supposer que les batteries seront fabriquées par la start-up Sakti3, reprise par Dyson en 2015. Cette dernière planche sur deux technologies de batterie à l’état solide, mais l’on ne sait pas si celles-ci seront prêtes à temps. Quoi qu’il en soit, il semble logique que James Dyson veuille mener son projet à terme et dans les temps. En effet, rappelons que l’homme a investi de sa poche la somme colossale de 2,5 milliards de livres sterling, soit 2,88 milliards d’euros !

Source

Articles liés :

Voici Bicar, la micro-voiture électrique bientôt produite en série !

Cette voiture électrique est modulable grâce à l’impression 3D !

Port USB-C et durée de vie de 60 ans, voici la nouvelle lampe de Dyson !

Notez cet article